Nipple Gay : le plaisir des tétons au masculin

 Mes aventures à Bali à la recherche du plaisir des tétons  

Je tiens ma découverte du plaisir des tétons d’une rencontre à Bali avec un étonnant masseur, un incroyable « artiste du téton » … Venu pour un massage Balinais, la séance a très vite dérivé vers d’autres plaisirs … J’ai découvert très jeune la sensibilité de mes tétons, mais faute de trouvez le bon partenaire pour s’en occuper je les avais quelque peu délaissés. Ils étaient même devenus franchement hostiles à toute stimulation. Wayan a commencé à jouer avec, exactement comme un musicien avec son instrument de musique. Mes tétons étaient tour à tour les touches d’un piano pour ses doigts, les cordes d’une guitare pour ses ongles, ou l’embout d’une flute à bec pour sa bouche … Sa symphonie « tétonesque » changeait de rythme sans arrêt : pianissimo, allegro, fortissimo puis à nouveau pianissimo… Interprétation parfaite, sans aucun accessoire, autre que ses doigts, ses lèvres, sa langue et … ses dents !

Très vite, j’ai senti monter en moi un plaisir nouveau, indescriptible… une sorte de jouissance totalement inconnue à ce jour. Le réveil de mes tétons. Je suis resté littéralement en transe pendant plusieurs heures … Et le plus incroyable c’est que lui l’était aussi. Une parfaite symbiose entre nos deux corps passant par mes tétons.

J’ai revu plusieurs fois cet « expert du plaisir des tétons » pour essayer de percer ses secrets. Avec la gentillesse qui caractérise les Balinais, il a accepté de me transmettre sa méthode. Et là j’ai découvert l’envers du décor, le plaisir et l’excitation incroyable que je ressens aujourd’hui à travailler les tétons de mon partenaire : les caresser, les lécher, les laper, les aspirer, les manger, les malaxer, les tirer, les pincer, les rouler entre mes dents et de temps en temps les mordre  par surprise !! Tout ça dans un seul but : le faire couiner de plaisir et le mettre en transe …

Une dernière chose que m’a appris mon beau mentor Balinais : la sensibilité des tétons ne dépend pas de leur taille : elle se travaille !  Encore merci à Wayan, mon beau mentor Balinais.  Le plaisir des tétons est une bombe atomique de sensations érotiques !!

Mark

=> Toi aussi,  raconte moi en détails ton aventure la plus excitante autour du plaisir des tétons, pense à te présenter ( prénom, âge, ville ) Fais le maintenant  !! 

 

166 réflexions au sujet de « Nipple Gay : le plaisir des tétons au masculin »

  1. Re-bonjour,
    Je viens de poster un commentaire, je voudrais mettre une photo de mes tétons, comment faire?
    Merci pour ton blog

    • Je viens de t’envoyer un message en privé où tu peux m’envoyer la photo de tes tétons qui sera publié prochainement avec les nouveaux articles qui arrivent !!
      Bientôt sur ce site une galerie en ligne avec la photo de vos plus beaux tétons et chacun pourra voter !! Vive la « tits academy » LOL
      Merci à tous pour vos encouragements ce n’est que le début 🙂

      • Bonjour Marc
        En tapant sur Google travail des tétons suis arrivé sur ton site. Merci car j’ai suivi tes conseils et ne peut que me réjouir des résultats.
        Mes tétons ont grossis et son devenus sensible aux plaisirs sensuels.
        Les travailler chaque jour est devenue un vrai régal sentir les réactions dans les parties intimes est vraiment délicieux
        Merci pour ton blog pleine de savoureuses explications.
        Amitiés
        François

        • Salut François !! Ravi d’avoir pu t’aider à développer la taille et la sensibilité de tes tétons. Toujours beaucoup de plaisir à partager mon expérience et mes découvertes avec le plus grand nombre 😉 Profite bien du plaisir que tes tétons vont maintenant te donner !!

          • J’ai connu un mec assez âgé dans un club de rencontres.
            Il avait des tétons dont les bouts étaient très allongés sans doute suite à de (trop) nombreuses sollicitations.
            Ils étaient mous et peu esthétiques…
            Il m’a aussitôt demandé de m’en occuper en priorité mais j’avoua que j’ai eu une certaine répulsion à les sucer !
            Je ne voudrais pas en arriver là.
            Y a t’il des précautions à prendre ?

          • Sans doute les conséquences de l’utilisation répétée de toute la quincaillerie que je dénonce ici à longueur de messages : PAS DE MATERIEL, JAMAIS DE MATERIEL !!! ( pince, pince à linge, poids, ventouses…) et autres supplices divers. QUE DU NATUREL tes doigts ou mieux les doigts ou la bouche de tes partenaires. Tout ce qui déforme ton téton en augmentant sa largeur et sa longueur deviendra souvent inesthétique avec l’âge. Je connais un mec qui, à plus de 80 ans, a de très beaux tétons super sensibles. Ses tétons ressortent juste assez pour qu’il puisse les saisir entre ses doigts. Il n’a jamais utilisé aucun matériel. Un dernier conseil faîtes de la musculation. Des tétons qui pointent sur des pectoraux bien bombés c’est à la fois très excitant à voir et ça boostera encore la sensibilité de vos tétons. J’ai remarqué que mes tétons après une séance de pecs me donnaient encore plus de plaisir … Alors soulevez de la fonte : No pain no gain !!

      • bonjour , je cherche a rencontrer quelqu’un qui sache s’occuper de mes tetons , je les trouve tres beau et je me les travaille tous les jours, jadore quon me les malaxent massent sucent biberonnent. il est tres difficile de rencontrer quelqun qui aime ca et qui sache si prendre. si quelqun a ce message vous pouvez me laisser un message sur melya@noos.fr

  2. je me travaille les tétons depuis longtemps, j’ai 55 ans avec aspivenin j’arrrive à avoir des tétines de fille.
    je recherche des contacts pour échanges SKYPE

    • j’aime plus que tout le travail des seins seul ou avec un partenaire initié, mes têtons pointent, je cambre les fesses et attache les pinces au bout de mes seins, ça me fait jouir, avec qui partager ce plaisir ?

        • dommage d etre si, loin ; moi; meme j ai des tétons très sensibles et qui se sont beaucoup hyperdeveloppes aprés les avoir travaillé , il suffit d utiliser une pompe a tétons plusieurs heures par jour et la transformation se fait :allongement , grossissement du téton et sensibilisation..
          le résultat est vrai.
          choquant peut être mais j ai développé mes testicules de la même maniere avec une pompe.pas p^lus de 25 minutes par jour elles ont doublé de volume sur l espace de 4 mois . maintenant comme les tetons j entretiens tout cela régulièrement au plaisir de mon ami

          • bonjour Olivier, peux tu m expliquer plus en detail comment tu as procédé pour augmenter la taille de tes testicules ; quelle pompe?? dimension de la pompe etc……….merci d’avance. a te lire

    • Bonjour,
      J’ai 65 ans, fais bcp plus jeune. J’ai réussi à avoir des tétons de 3,2 cm permanents après les avoir travaillés depuis longtemps déjà avec divers moyens. Moi aussi je souhaiterais en parler et peut-être voir de près d’autres tétons travaillés que les miens

      • J’ai lu ton commentaire avec intérêt.Le plaisirs du travail des tétons est sublime!Je les triture depuis 30 ans!J’en ai 65.Ma première expérience fut dans uneboîte SM à Paris(KELLER).
        Un beau sado me les a travaillé de force et le plaisir des pinces ensuite est venu.Je jouis rien qu’avec ça.Cordialement.je sais partager avec un autre.C’est mon plus grand bonheur!

  3. Malgré mon âge ( j’ai 65 ans, pas trop mal conservé ) je ne me lasse pas de ce plaisir : « indescriptible », en effet, je dirais même « envoûtant » à la manière d’une drogue ( je n’en use pas ) capable de provoquer la transe sexuelle .
    Tu as bien de la chance d’avoir connu cette symbiose avec ton « expert » :personnellement, je n’ai encore jamais partagé de la façon que tu décris ; simplement, j’ai eu pendant quelque temps une relation avec un gars qui avait très envie de me faire plaisir et qui a vite trouvé comment .Je m’asseyais d’abord sur lui également assis, il commençait d’abord à me caresser les tétons à travers l’étoffe puis m’enlevait le vêtement du haut après avoir lui-même baissé son pantalon et son slip ; je me rasseyais sur son sexe en érection et il continuait à me triturer savamment les tétons tout en insinuant sa queue entre mes fesses, sans me pénétrer …et puis, nous allions sur le lit où il continuait à me travailler les seins tout en me pénétrant doucement , jusqu’au fond, jusqu’à me faire gémir et même crier de plaisir . Pour lui, le jeu consistait à réussir à me faire jouir sans toucher mon sexe, juste avec le va et vient du sien en moi et, surtout, par les attouchements sur mes tétons . Il y est parvenu à plusieurs reprises , pas à tous les coups et dans ce cas, on  » se finissait » par une fellation en 69 .
    Depuis cette expérience, je n’ai rien trouvé d’équivalent ; aussi, j’en suis réduit à me satisfaire tout seul, ce qui n’est pas sans attrait : je m’attache le sexe et les couilles, m’enfile un gode long mais assez fin et puis je m’occupe de mes tétons jusqu’à obtenir ce plaisir qui envahit tout mon corps, qui descend jusqu’à mon bas ventre et au niveau de l’anus…J’arrive ainsi, fréquemment, à obtenir une jouissance puissante sans presque toucher ma queue, simplement en contractant mon anus et en faisant gigoter mes cuisses au niveau du sexe…
    C’est agréable , bien sûr, mais sans doute pas autant qu’une relation partagée ! Alors, je t’indique volontiers ma région de résidence : Midi-Pyrénées, et mon adresse mail : pierreb90@yahoo.fr , pour le cas , assez improbable( mais sait-on jamais?) où je pourrais intéresser quelqu’un de ce cion
    Amicalement

    • Salut Pierre ! Et oui tu as raison, le plaisir des tétons est souvent un plaisir solitaire par manque de partenaires  » actifs  » Et pourtant, il y a un vrai plaisir à travailler longtemps les tétons sensibles d’un partenaire. Personnellement, je prends aujourd’hui même plus de plaisir à faire jouir mon partenaire qu’à me faire travailler mes tétons. Il faut pour cela être réellement connecté à l’autre, jusqu’à être capable de ressentir sa propre jouissance. Travailler les tétons de mes partenaires m’excite au plus haut point et se termine souvent par une bonne pénétration en face to face et je continue bien sûr à lui chauffer ses tits jusqu’à l’orgasme !!! Essayez vous allez aimer 😉

  4. Bonjour,
    J’adore m’exciter les tétons. Les effleurer avec la paume de la main est très excitant. Super sensation. A essayer. J’aime aussi les pincer doucement jusqu’à la douleur. J’utilise pour les développer un aspi tétons que j’ai acheté chez IEM.
    Cela les fait gonfler avec un peu de douleur qui devient ensuite supportable et excitante. Depuis les pointes sont plus sensibles je trouve.
    Au moment où j’écris je les frotte avec doigts à travers le tissu de ma chemise et c’est une sensation agréable.
    C’est mon crédo de plaisir pour le moment faute de pouvoir bander car opéré d’une prostatectomie radicale. Antérieurement le fait de titiller mes bouts de mamelons me faisait bander. J’espère que ça va revenir.
    Merci à ceux qui ont vécu des expériences du même type de me contacter sur Skype arsene.jules70.
    A bientôt. C’est super ce site qui permet d’échanger. J’aime les tétons type pastille avec pointe au milieu sur des pecs pas trop mal. Avis aux amateurs. J’oubliais j’ai 56 ans et pas mal conservé car sportif ou actif.

    • hello je viens de découvrir le site de Mark après de longues recherches sur les adeptes de jeu de tits je crois que nous avons tous les deux découvert ce plaisir après cette sale opération mais j’ai retrouvé un plaisir immense garce aux tétons au plaisir de’avoir de tes news

  5. Mark,

    Je voyage chaque année. Pourquoi pas Bali la prochaine destination. Contrée que je ne connais pas et le bonus une rencontre avec un mentor spécialiste du plaisir des tétons. Ce serait original. Peux-tu m’apporter quelques précisions quant à ton déplacement à Bali et à ta rencontre.
    Merci d’avance. Et au plaisir.
    Dominique

  6. Bonjour Mark,
    Quel plaisir de lire ce blog, ton expérience à Bali est des plus enivrante et donne grandement envie de la vivre.Je cherche des petites astuces pour augmenter ma sensibilité,difficile à trouver mais avec ton blog j’ai grand espoir de pouvoir atteindre un orgasme rien qu’avec les tetons, envie d’en avoir et d’en donner aussi.
    A très vite pour les vidéos et photos.
    Au plaisir bizz

      • Bonjour Mark,
        oui des questions j’en ai plein lol, quelles exercices faut -il faire, combien de temps ça prend et tout, suis assez curieux et impatient de vivre tout ça
        bizz

        • Si tu pars de zero et que tes tétons sont plats et peu sensibles il s’agit d’abord de réveiller leur sensibilité et de les faire ressortir.

          => POURQUOI FAIRE RESSORTIR SES TETONS ?
          Un tétons plat peut provoquer du plaisir au toucher mais tu m’accorderas que les possibilités sont limitées. Pour pouvoir plus tard connaitre l’orgasme avec tes tétons il faut qu’ils dépassent de 5/6 mm. Tout simplement pour pouvoir être pincé, mordillé, sucé, aspiré, étiré, roulé entre les dents de ton partenaire

          => COMMENT FAIRE RESSORTIR SES TETONS ?
          Il faut les travailler tous les jours, pendant 2 à 3 mois. TU vas rapidement voir des résultats. Pour cela je te conseille d’aller les chercher en les pinçant entre tes ongles et en les étirant. Dès que tu les verras ressortir, tu peux passer à un pincement entre tes doigts en les faisant rouler. Il faut ne pas hésiter à y aller franchement si tu veux provoquer une transformation physique. Attention quand tu commences avec les ongles de ne pas blesser ton tétons car un téton qui saigne régulièrement va se cicatriser en fabriquant de la corne : c’est pas joli et tu perds en sensibilité. N’oublie pas de travailler les 2 en même temps, c’est plus esthétique 😉

          => COMMENT RENDRE SENSIBLES TES TETONS ?
          Pour développer la sensibilité et surtout le plaisir, il faut réveiller les terminaisons nerveuses qui existent chez chacun d’entre nous. C’est la raison pour laquelle TOUT LE MONDE PEUT CONNAITRE L’ORGASME AVEC SES TETONS Un préambule à ça: le téton représente la part féminine chez un mec. Donc, si tu refoules ta part de féminité , comme ce genre de mecs hyper sportifs avec des tétons superbes et qui te disent quand tu t’en approches  » touche pas mes tétons, ça me fait rien , je suis pas une gonzesse !! » Si tu penses cela désolé mais c’est mort pour toi ! ( je suppose que ce n’est pas le cas sinon tu ne serais pas là ) On le sait maintenant depuis les recherches en physique quantique: nos pensées influent sur la matière et donc sur notre corps. Donc accepter l’expression des sa part de féminité est indispensable pour ressentir du plaisir avec ses tétons. Ensuite, il convient au début de conditionner ton cerveau pour qu’il associe « toucher de tes tétons  » et plaisir. Je recommande pour cela d’associer un petite branlette en te retenant le plus possible – au moins 15/20mn une fois jour – 2 fois c’est encore mieux et pas indispensable de jouir à chaque fois ! L’important est de ressentir et d’amplifier la connexion naturelle qu’il y a entre ta queue et tes tétons. Donc une main pour te branler et l’autre pour travailler en alternance l’un de tes deux 2 tétons. Plutôt sympa comme programme ?

          => COMBIEN DE TEMPS IL FAUT POUR AVOIR DES TETONS SENSIBLES ?
          Le temps est variable suivant ton assiduité, si tu les travailles 15/20mn par jour, tu devrais commencer à avoir des résultats au bout de 2/3 mois. La persévérance est la garantie du succès

          Donc maintenant ACTION ! commence dès aujourd’hui et surtout tiens nous au courant de tes avancées Nico, je répondrais avec plaisir à toutes tes questions 😉 Des léchouille sur tes tétons
          Marc

          • voila de bons conseil car les résultats sont la et ensuite on a qu une envie c est de les développer pour augmenter l intensité du plaisir et de la jouissance ;
            une jouissance infinie

          • L’idée qu’augmenter la taille de ses tétons va augmenter l’intensité du plaisir est une idée fausse. Tous les mecs que j’ai eu l’occasion de rencontrer avec d’énormes tétons avaient TOUS, mais TOUS perdu les premiers paliers de sensibilité, c’est à dire toutes ces sensations géniales d’effleurement, de caresses avec les poils d’une barbe de 3 jours, de titillement avec le bout de la langue .. bref toutes les sensations qui font le charme du plaisir des tétons. Lorsque que l’on a des tétons plats, il faut juste les faire patiemment ressortir pour permettre une meilleure prise en main et en bouche …
            Je reprends pour la nième fois la recette de Dr Mark :

            > Objectif : Entre 5 et 7mm en épaisseur et en diamètre, ça suffit largement !!
            > Pour cela utilisez vos doigts et vos ongles pour aller chercher le téton en le pinçant, le vrillant, l’étirant … N’ayez pas peur d’y aller franchement, rien ne peut vous arriver de grave si vous utiliser seulement vos doigts
            > En cas de petit saignement massez le téton avec un peu de Biafine et attendez la cicatrisation complète avant de reprendre les manipulations.

            En 2 mois, à raison de 10 mn de manipulation par jour, vous aurez de beaux tétons qui permettront toutes les manipulations possibles mais surtout vous aurez développé crescendo leur sensibilité sans créer de dommages irreversifs Encore une fois, il faut bien comprendre qu’un téton énorme est un téton qui en marre qu’on l’agresse tous les jours avec toute la fameuse quincaillerie pinces, ventouses, pompes … alors tant que vous continuez à l’agresser, il va pour se protéger fabriquer autant de couches de corne que nécessaire. Vous aurez peut-être de gros tétons mais vous aurez des tétons MORTS … MORTS parce qu’ayant perdu toute leur sensibilité et ce sera DEFINITIF !!! Si vous voulez connaitre les sensations infinies du plaisir des tétons : arrêtez de les martyriser, chérissez les pour qu’ils vous le rendent au centuple 😉

  7. Du plus loin que je m’en souvienne, c’est-à-dire dès mon enfance, j’ai eu une extrême sensibilité des tétons. Le moindre effleurement de la chemise les met dans un érection telle qu’elle peut devenir douloureuse. Aujourd’hui encore, si je regarde les tétons des autres en vrai ou en photo, les miens deviennent hypersensibles à en avoir mal. J’ai lu que le bout des tétons est innervé à la manière du pénis et que nous n’avons pas tous le même degré d’innervation à la naissance. Dans mon cas, je n’ai donc pas eu à la développer. Ce serait plutôt le contraire: leur sensibilité est telle qu’elle ne me laisse pas en paix et peut aller jusqu’à me mettre dans un état second.
    A partir de l’adolescence, tout mon désir sexuel s’est polarisé sur les tétons, beaucoup plus que sur le pénis. Par rapport aux caresses sur les tétons, qui peuvent me mettre en extase pendant un temps indéfini, la masturbation (par son plaisir fugace) ne m’est apparue que comme un moyen de sortir de cet état de transe tellement plus fort et indéfinissable. En effet, il m’arrache totalement à moi-même, c’est pourquoi il ne peut pas rester purement érotique et exige le partenaire, réel ou à défaut imaginé. C’est toujours à un autre que je désire abandonner mes tétons pour me donner à lui dans une intense communion de regards, de caresses et de baisers. Le plus souvent, quand je suis seul, c’est un moment de caresses échangées avec des amis partenaires que j’évoque en imagination. Impossible pour moi de livrer mes tétons dans un pur rapport de plaisir libertin, où l’autre est surtout l’instrument de ma propre jouissance. Dans ce cas, mes tétons se refusent et souffrent sous les doigts du partenaire. Mon partenaire doit être quelqu’un que j’aime d’amour ou d’amitié, au moins quelqu’un pour qui j’ai de la sympathie et qui m’inspire confiance.
    Cela a rendu toujours difficile pour moi la recherche de partenaires valables. J’ai vite découvert que chez la plupart des gays, quand ils sont sensibles des tétons, ce plaisir n’est pour eux qu’un moyen de se « chauffer » pour arriver au sommet de l’orgasme pénien par masturbation ou par sodomie, à la rigueur pour augmenter l’intensité de celui-ci. Or, ce qui pour eux n’est qu’un apéritif agréable, est pour moi le plat de résistance indispensable. By the way, la lecture de bien des confessions de ce blog, avec la notable exception de Mark, me confirme plutôt dans cette conviction. Mes partenaires gays, soit ils n’étaient pas sensibles des tétons, soit ils ne vivaient cette jouissance que de manière introductive ou complémentaire, soit ils ne la recherchaient qu’en vue d’une maximalisation de la jouissance déconnectée de la recherche d’une communion d’amour.
    J’ai eu trois amis d’âges différents que j’ai aimés d’amour et nous continuons à nous aimer toujours ainsi, car aucun d’eux n’a remplacé chez moi ni chez eux le précédent, même si la vie nous a éloignés géographiquement. Deux d’entre eux n’ont pas de sensibilité des tétons; mes efforts et les leurs pour les sensibiliser ont été vains. Nous nous aimons beaucoup, mais je n’arrive pas à atteindre le don total de moi-même avec eux. Le troisième est ma consolation. Je l’ai connu quand il était jeune homme et notre amour a tout de suite éveillé dans ses tétons une sensibilité aussi extrême que la mienne. Nos rencontres (malheureusement rares car nous vivons loin l’un de l’autre) sont un moment d’extase hors du temps que l’on fait durer le plus possible. Pour moi, elles rendent superflue l’issue par l’orgasme classique, lequel me semble somme toute éphémère et plutôt décevant; mais lui en a besoin pour « revenir sur terre » et je l’accompagne amoureusement. Mais je ne désespère pas de l’emmener dans un stage d’amour tantra, ou mieux dans un stage organisé par Mark, pour faire découvrir à ce passionné comment l’extase des tétons peut conduire au repos de la communion l’un dans l’autre plus forte en plénitude affective et spirituelle que celle de l’orgasme classique.
    Je vous recommande pour découvrir l’amour tantrique le dvd (en français) « Atteindre l’extase sexuelle » du centre allemand Tantra-Gay. Vous la trouverez aisément à travers Google. Par ailleurs, je reste personnellement disponible à ceux d’entre vous qui, dans ma région du Sud-Ouest, voudraient vivre cette découverte par les tétons dans une disposition de sympathie et de confiance ouvrant sur l’amitié.

    orestepylade@gmail.com

    • Hello Hadrien
      Merci pour ta contribution à ce blog. J’adhère complètement à ce que tu dis: pour moi quand on a dépassé le stade des prémisses le plaisir des tétons surpasse tout et devient comme tu dis le plat de résistance d’une relation. Encore faut il que les 2 partenaires soient en osmose… Et là, il semblerait d’après mon expérience qu’il soit plus facile de rencontrer des  » passifs » des tétons que des ACTIFS sachant et surtout AIMANT s’ occuper de leur partenaire, c’est à dire excités par le mettre en transe !! Bref, c’est pas très différent que pour le sexe où les actifs se font rares de nos jours

      ==> Si vous êtes actif des tétons, si vous aimez travailler les tétons de vos partenaires, j’aimerai beaucoup recevoir vos témoignages:
      * Qu’est ce qui vous excite ?
      * Comment vous pratiquez ?
      * Quels vos petits secrets pour le faire jouir ?

      Ps : Pour compléter les infos d’Hadrien concernant des stages de tantrisme réservé aux gays il y a également gaylovespirit.com http://www.gaylovespirit.com/ Plusieurs de leur stages ont lieu en France 😉

      • Au risque de sembler paradoxal, je répondrais Mark que pour moi faire l’amour à travers les tétons, ainsi que l’amour tantrique, nous fait dépasser une distinction trop nette entre « actif » et « passif », qui relève surtout de la sodomie. Je suis comme toi hypersensible des tétons et je m’abandonne donc totalement, à la fois sensuellement et affectivement, à mon partenaire. Mais, comme toi aussi, j’aime tout autant le conduire à l’extase. Ce que je considère comme le top, et que je vis avec l’ami dont j’ai parlé plus haut, c’est d’entrer dans un échange fait d’alternance donation/accueil avec le partenaire. Je ne peux pas jouir extatiquement en étant touché par mes tétons, sans que cela excite aussitôt en moi le désir de toucher mon partenaire par les siens pour qu’il me rejoigne dans la même extase. C’est pour cela que je considère comme toi indispensable de fusionner dès le début par l’échange des regards et de ne pas lâcher ce point de contact si profond. On ne dira jamais assez à quel point on fait l’amour par le regard. Même dans une rencontre maître-disciple ou père-fils, le plaisir des tétons donne à chaque partenaire, avec le désir de s’abandonner à l’autre, le désir tout aussi fort d’exercer un pouvoir amoureux au profit l’autre, de lui rendre en quelque sorte « la monnaie de sa pièce ». Plus je m’abandonne à l’autre, plus je désire qu’il s’abandonne à moi pour aboutir ensemble l’un par l’autre à une communion dans l’extase. Je ne peux pas envisager la passivité dans le nippleplay sans interactivité. Il faut dire que je ne le vis jamais sans être ouvert vis à vis de mon partenaire au moins à une sympathie amicale. De tout façons, le plaisir qu’il me donne par les tétons est tel qu’il suscite en moi une forte charge de reconnaissance affective. C’est pourquoi je n’accepterais jamais un nippleplay avec quelqu’un que je ne « sens pas ». comme personne. Ce serait le transformer en instrument de jouissance, et je préfère dans ce cas me débrouiller tout seul.

        orestepyladde@gmail.com

  8. Je n’étais pas sensible des tétons…enfin, c’est ce que je pensais. Des mecs avaient tentés leur chance, mais je n’avais ressenti que de la douleur. Tout commence dans la tête. Puis il y a eu ce mec…c’est le mot, un mec, viril. un plan lutte. Un de mes fantasmes de soumission. Il était pro, pas moi. Je n’étais qu’une marionnette entre ses bras. prises à terre. Soumission totale, tête coincée entre ses cuisses puissantes. J’ai lâché prise. Allongé, il s’est assis sur moi, sur mon visage….et a commencé à saisir mes tétons avec douceur et fermeté….et à les travailler….quel bonheur, quelle sensation…quelle excitation. Pas de douleur, que du plaisir. Aujourd’hui je bande, rien qu’à l’idée de sentir une main les effleurer. Sans les toucher, je ressens de la chaleur à chaque pointe…Les frôler, les rouler, les malaxer, les titiller, les pincer, les mordre. Commencer lentement, doucement…puis accélérer, tirer de plus en plus fort. m’exciter avec des mots…Voilà tout ce que j’aime. J’essaie de les développer, je les travaille. J’aime les caresser n’importe où, à travers le tissu de mon polo, même au boulot parfois, je passe mes mains dessous. et je suis sûr que je n’ai pas fait le tour du plaisir qu’ils peuvent me procurer. Merci pour ce partage.

  9. j’adore cette rubrique que je viens de découvrir – suis extremement sensibles des tétons et peux jouir rien qu’en les faisant- j’aime sentir cette douleur lorsqu’on me les fait unpeu hard- cela descend jusque dans ma queue et je bande comme un ane – parfois sous poppers je me les pique avec des aiguilles , cest bandant- je cherche a lyon unpartenaire pour qu’on se travaille les tétons a mort jusqu’a la jouissance- je suis dispo en journée et j’ai 65 ans bien conservé- tetons bien saillants de 1cm

    • Hummmm … 1 cm the perfect size ! attention Boris de ne pas trop martyriser tes tétons ! Evite surtout ne les faire saigner pour éviter qu’ils développent de la corne. Un Téton multi traumatisé perd de sa sensibilité … ce serait dommage. Bonne chasse sur Lyon ! 😉

      • Bonjour

        Je suis aussi de Lyon et je viens de laisser un commentaire que je remets ici
        Bonjour Mark

        J’ai découvert il y a peu de temps le plaisir des tétons.
        J’ai mis des vibreurs sur des petites pinces, l’effet est terrible, si je connecte en plus une pile de 9 volts, l’effet de titillement est suprême.
        Je m’appelle Guy et je suis sur Lyon, et pourquoi pas une envie de partager mon plaisir avec ceux des autres.
        Cordialement
        Guy

    • Bonjour Boris
      Ton récit me fait beaucoup d’effet, je suis aussi sur Lyon, et le même âgé que toi, ce serait sympa de se rencontrer pour voir si il y a des affinités entre nous ?
      A plus j ‘espère
      Guy

  10. Trés content de découvrir votre rubrique. Je suis trés attiré par les têtons et j’adore martiriser (gentiments ) les miens. mais sentir monter le désir du partenair quand je maniplule ses têtons huumm !!! j’ai 62 ans sur Toulon /la Seyne je cherche ..

  11. Bonjour
    Pour exciter mes tétons je mets une petite pince sur laquelle j’ai collé de mini vibreurs, c’est super excitant
    je suis sur Lyon à la recherche d’aventures de tétons excités

  12. En plus de temps en temps je branche sur ces pinces une pile de 9 volts, la sensation de titillement est alors à son comble

  13. Bonjour Mark

    J’ai découvert il y a peu de temps le plaisir des tétons.
    J’ai mis des vibreurs sur des petites pinces, l’effet est terrible, si je connecte en plus une pile de 9 volts, l’effet de titillement est suprême.
    Je m’appelle Guy et je suis sur Lyon, et pourquoi pas une envie de partager mon plaisir avec ceux des autres.
    Cordialement
    Guy

    • Bonjour à tous
      Cette après midi, je suis allé au sauna à Lyon et j’ai eu la bonne surprise de me trouver à une séance de BDSM pour débutant, ce que je suis. J’ai eu un maximum de plaisir sur mes tétons et on m’a mis des petites électrodes sur l’ensemble des parties sensibles : tétons, pénis et anus avec des petites sondes. Dès que la pile de 9 volts a été branchée, je suis parti dans une jouissance folle sur l’ensemble de mon corps.
      Cette expérience a été une grande première pour moi et les participants ont été très cool pour cette première, je retournerai dans ce sauna.
      Bises à tous
      Guy

  14. j’ ai suivi tes conseils Mark et maintenant mes tits pointent bien et c’est un plaisir encore plus grand qu’avant de se les caresser titiller pincer; rien que d’écrire je les sens se dresser. Autre avantage, c’est un antidéstressant puissant. Au boulot avant une réunion ou un coup de bourre, quelques caresses des tétons sous la chemise ou le pull et la stress disparaît. Seule difficulté alors : maîtriser l’envie de continuer à se faire du bien avec les tétons, car ils ont la faculté à te faire abandonner très vite toute retenue face à l’envie de se mettre nu et jouir pleinement de ce plaisir incomparable. S’en occuper au quotidien les rend chaque jour plus sensibles, plus longtemps, c’est merveilleux et un tantinet addictif. Si quelqu’un veut partager ce plaisir avec moi dans le Var: i.oblomov@orange.fr

  15. Je suis absolument hors de moi dés que l’on touche mes této,ns, je me met très vite à couiner et à me tortiller dans tous les sens je peux même jouir. Je suis comme une petite chose totalement soumise et j’aime alors me montrer me tortiller et me caresses les testicules, mes fasses (belles) et mon anus qui se dilate. J’, alors les
    tétons assez gros et três durs, cela m’excite énormément.

  16. Bonjour à tous je voulais savoir comment bien travaillé mes tétons car ils sont plat car je veux être sensible pouvez vous m’aider merci

    • Salut Benjamin,
      La taille des tétons et leur sensibilité sont 2 choses différentes. Certains mecs ont des tétons plats hyper sensibles, il leur suffit de les effleurer pour ressentir un vrai plaisir qui peut être aussi fort qu’un autre mec aux tétons plus proéminents. L’intérêt de développer la taille de ses tétons c’est surtout connaître encore plus de sensations dues à toutes sortes de manipulations impossibles avec un téton plat. J’en citerai quelques-unes : le rolling ( rouler le téton entre ses doigts ) le rolling press ( rouler le téton entre ses doigts tout en variant la pression du plus bas jusqu’à la limite du supportable), le lip-press ( la même chose mais avec tes lèvres) ou encore le nipple suck ( l’aspiration du téton avec la bouche) … Toutes ses techniques sont plus faciles avec un téton qui ressort qu’avec un téton plat . Attention cependant de ne pas tomber dans l’excès des grosses tétines : un téton hypertrophié plus de 1cm de longueur/diamètre est souvent un téton qui s’est développé en s’entourant de corne – réaction cicatricielle à une agression causée par différents traitements : pinces, ventouses … Cette corne qui entoure le téton a un inconvénient majeur : une perte progressive de sensibilité ce qui n’est pas le but recherché. Pour atteindre le même niveau de plaisir ce genre de grosses tétines auront besoin d’un traitement de plus en plus fort, de type SM. Loin de de moi l’idée de condamner les adeptes du SM, mais c’est un autres trip et surtout pour moi c’est passer à côté de toutes les niveaux de plaisirs que procurent les tétons. Je compare souvent le plaisir des tétons à une vague de surf ou au grand 8 d’une fête foraine. Le plaisir vient de se laisser aspirer vers le haut pour ensuite redescendre et encore remonter. Si votre partenaire est un artiste, vous ne savez jamais ce qui vous attend : vous êtes obligé de vous laisser totalement aller à lâcher prise. Une grosse tétine qui a perdu de sa sensibilité ne procure du plaisir qu’à condition de la stimuler toujours plus fort et risque de vous priver de l’ivresse de la descente ! Un peu dommage ;-(( Ce sont les différences de niveau de stimulation qui qui créent la magie du plaisir des tétons. Voilà, maintenant pour faire ressortir un téton plat je vous renvois à la page des FAQ. http://nipple-gay.com/plaisir-des-tetons-chez-les-hommes/ Tenez moi au courant de vos progrès et n’hésitez pas à me poser toutes vos questions !

      • Bonjour,
        Je signale que mes tétons, actuellement de 3,2 cm (et je compte bien progresser) sont aussi doux au toucher qu’avant
        d’avoir commencé à les travailler.
        J’ai plaisir à lire tes textes.

  17. Bonjour
    Je viens pour informer que chez moi les tétons sont les détonateurs pour mon plaisir,j’ai découvert a l adolescence ce plaisir et depuis ce jour ah oui j ai 53 ans je me les travailles tout les jours des que je peu glisser mes doigts sous mon pull ou ma chemise et des que je me les roulent entre mon pouce et l’index juste dessous le tétons et les roules sa me fais frissonner et durant les rapports on doit toujours me les pincer c’est un vrai bonheurs de connaitre ce plaisir de cette façon j encourage tout les homme de commencer a les stimuler ils auront un plaisir fou

    • Tu es comme moi, tu as la chance d’avoir découvert ce plaisir des tétons à l’adolescence et depuis il ne te lâche plus !!! Une seule règle importante : ne jamais arrêter de s’en occuper, en effet si les terminaisons nerveuses ne sont pas régulièrement stimulées, la sensibilité des tétons s’amenuise 😉 Mais pourquoi arrêter alors que c’est si bon !!

  18. Bjr
    je tiens à témoigner moi aussi sur ce sujet encore tabou parfois. j’ai enfin trouvé un site qui en parle librement. J’ai senti mes premiers émoi il y a deux ou trois ans et depuis c’est tous les jours que je change de sphère rien qu’en me caressant mes tétons. ils sont de plus en plus grands et sensibles. Un bonheur à l’état pur quand tout s’emballe. Mais comme presque tous ici je n’ai pas encore trouvé l’âme soeur pour ce type de sexualité…

    • Salut Mimi et merci de nous rejoindre sur ce blog consacré aux plaisir des tétons chez les hommes 😉 2/3 ans, tu es juste au début de ce voyage étonnant qui va t’emmener très loin. La découverte commence toujours tout seul, le temps de ressentir et d’apprécier cette nouvelle sensation, de comprendre comment la développer – un téton a besoin d’être travaillé tous les jours pendant plusieurs mois pour atteindre à la fois la taille idéale pour pouvoir être manipulé de toutes sortes de façons : doigts, lèvres, langues, dents… mais aussi gagner en sensibilité … Ensuite vient la question du partenaire. D’après mon expérience, je n’ai rencontré jusqu’à présent que 2 partenaires avec lesquels j’étais en osmose totale: à la fois donneur et receveur. Il est beaucoup plus difficile de trouver un partenaire « tétons » qu’un partenaire  » sexe » Pourquoi ? Parce que de la même façon qu’il vous a fallu apprendre à être à l’écoute de votre corps pour pouvoir apprécier ce plaisir personnel des tétons, le plaisir des tétons à deux nécessite une connexion réciproque avec le corps de l’autre. c’est à dire créer tout d’abord une relation de confiance, prendre son temps ( ne pas vouloir atteindre le nirvana la première fois ou pour le dire autrement accepter sans capituler que la première fois à deux soit moins bien la dernière fois tout seul 😉 ), apprendre à découvrir et à ressentir le corps de l’autre. Ce cheminement à deux prend souvent du temps mais il vous procure ensuite ce plaisir unique et si intense qu’il mérite cet investissement de patience !!

      • Merci de m’accepter dans ce blog. Je suis ravi de ta réponse qui m’encourage à aller toujours plus loin. Je mesure l’amplitude des sensations futures, c’est déjà très fort en ce moment alors qu’est ce que ça va être dans le futur.
        Je les manipule tous les jours pendant un bon quart d’heure. ils ont déjà atteint une belle sensibilité et se sont bien développés durant ces 2 dernières années. C’est devenu une nécessité pour moi et le summum serait bien sur un partenaire ou une partenaire pour aller plus loin encore
        J’y crois en tout cas

  19. Un peu comme tous, je cherche toujours le partenaire idéal.

    Seul, j’arrive à prendre un plaisir fou. C’est une vraie masturbation des tétons que je pratique avec plaisir…Même avec quelques jours sans masturbation, mes tétons me le rappellent! C’est étonnant, ils réagissent maintenant comme deux petits sexes. Je ressens un titillement qui semble vouloir me dire « alors tu nous titilles? » et alors le plaisir devient indéfinissable.

    Je peux le dire, mes tétons sont en train de remplacer mon sexe…

    Finalement, le mec qui s’est occupé le mieux de mes tétons n’était pas un expert mais il avait tellement envie de me donner du plaisir qu’il a titillé mes tétons avec une telle façon que j’ai failli hurler de plaisir! Il avait trouvé exactement les gestes qu’il fallait!

    je laisse à nouveau mon adresse pour ceux qui voudraient parler tétons
    je suis sur le site datedick consacré aux tétons sous le pseudo sandoval.

    the-boy-from-mars@hotmail.fr

    à bientôt!

    • Nous en sommes tous au même point. C’est tellement bon que ça devient obsédant. Je vais aller visiter ton site, sait on jamais.
      Je viens de me titiller et suis encore sous l’extase.
      A plus

      • J’avoue que moi aussi, ça en devient obsédant. Mais quelle obsession, tout de même.

        Assis à mon bureau, je me caresse les tétons et les pince à travers mon chandail. Sous la douche, dans l’auto, etc.

        Dès que j’ai un moment seul et que j’ai envie de m’exciter un peu, je joue après mes tétons.

        Heureux d’avoir découvert ce site où trouver un peu de lecture et lire des témoignages excitants d’autres mecs qui apprécient tout comme moi.

    • habitant le sud j’ai la chance de passer une bonne partie de l’année nu ou torsenu ce qui ne fait que favoriser encore plus le contact avec les tétons, un titillement, un effleurement, comme si j avais là deux potes et une complicité dingue ds le plaisir immédiat. Très marrant aussi le regard de certains mecs quand ils voient tes tetons pointer sous la chemise ou un tshirt. Mais ce plaisir reste vraiment très solitaire. Pourtant quel plaisir, et procuré avec une telle variété de possibilités! aujourd’hui, la hasard a conduit mes tits à effleurer le bord de ma couette, j’ai cru que j’allais crier de plaisir; le frottement avec ce tissu m’a rendu dingue pendant quelques minutes et mes tetons étaient ensuite merveilleusement sensibles pour accueillir mes doigts, ce fut génial, j’en rebande rien que d’y repenser.

  20. bonjour à tous, je viens de decouvrir le travail des tétons avec un nouveau partenaire régulier de 10 ans mon ainé -58- et j’avoue n’avoir jamais pensé
    à m’en occuper car sans interet.. EFFECTIVEMENT le fait de les mordiller,étirer,pincer raisonnablement fait qu’au bout de 4 « séances » c’est
    très excitant et que je pense lors de son absence les déveloper encore plus
    en solo.. BYE

    • Merci Laurent pour ton témoignage qui est la preuve que n’importe qui peut développer la sensibilité de ses tétons. En partant de zero compter en moyenne 2 à 3 mois pour comment à ressentir les premiers frissons .. pour un orgasme plus explosif c’est la patience qui paye. Les tétons vous rendent en plaisir ce que vous leur donner en attention ;-))
      =>>> pour connaître la marche à suivre : http://nipple-gay.com/plaisir-des-tetons-chez-les-hommes/
      J’attends ici d’autres commentaires de ceux qui comme Laurent ont développé la sensibilité de leurs tétons en partant de zéro : précisez ce que vous avez fait, comment vous les avez travaillés, la progression de vos résultats en terme de plaisir et bien sûr le temps que ça vous a pris …

      • Bonjour à tous et en particulier à Laurent et à Mark,
        Je confirme l’avis de Mark. Comme ceux de Laurent, mes tetons n’étaient pas développés jusqu’à il y a deux mois. Ayant pris connaissance du site, je me suis mis à travailler mes tetons quotidiennement pendant 10 à 15 minutes. Je les caresse, les tire, les étire, les triture, les pince, les fais vriller avec fermeté. Le résultat est là. J’ai deux petits cônes rosés qui ne demandent qu’à être titillés. C’est chaque fois un plaisir renouvelé que de les caresser au travers d’un tee-shirt et de sentir deux petites pointes durcir gayment.( gaiement) . Au début, j’ai utilisé pince japonaise et ventouse pour faire ressortir mes tetons atrophiés. Sur les conseils de Mark, je suis passé à un travail exclusivement manuel .Et comme le disait Mark, j’y vais franchement. Bien sûr, je devrai encore progresser. J’espère que d’ici un, deux, trois mois ???, mes tetons seront plus développés et visibles sous un tee-shirt. A toutes fins utiles, mon adresse mail est la suivante: jeanma52@yahoo.com

        • Merci à Jean-Marie et à tous ceux qui me confirment ici ce que je recommande depuis que j’ai créé ce blog : rien ne vaut la méthode naturelle naturelle pour développer ses tétons !!! Maintenant tout dépend ce que l’on recherche si c’est le show off, avoir les plus grosses grosses tétines hypertrophiées alors vive la caisse à outils, les pinces machins, les ventouses aspirantes, la pompe à vide … côté esthétique, je ne juge pas il en faut pour tous les gouts et les gays ont toujours recherché les formats XXL ;-)) mais après vous plaignez pas si vos tétons ne réagissent plus aux effleurements, aux petits coups de langues, aux titillements à tout ce qui fait pour moi le plaisir si subtil et unique des tétons !

  21. J’ai 75 ans, mon plus grand plaisir est de me faire caresser les tétons par un partenaire ayant le même plaisir, ce qui n’est pas très fréquent. A défaut je le me les caresse moi-même. Comme je pratique la domination je donne parfois l’ordre de me les caresser, mais rien ne vaut les caresses de celui qui éprouve le même plaisir. J’ai aussi un intense plaisir à caresser les tétons d’un partenaire aussi sensible. Je sophistique le plaisir soit en regardant des vidéos de jeunes, jeunes-vieux, sadomasochistes, de lutte, de caresses, soit en me faisant lécher le cul ou masturber lentement. La sodomie et la fellation m’intéressent moins, sodomiser n’est plus à ma portée. Mais jouir très fort grâce aux tétons, oui. J’aimerais trouver un partenaire – voire un « larbin »- dans ma région, Chalon sur Saône, aimant se livrer fréquemment à ce plaisir. m.miola@laposte.net.

    • Salut Michel ! Bienvenue sur mon blog entièrement dédié au plaisir des tétons mecs !! Tout à fait d’accord avec toi quand on a goutté au plaisir des tétons la sodomie est beaucoup beaucoup moins intéressante !! Bonne chasse dans la région de Chalon et tiens nous au courant de tes aventures tétonesques 😉

  22. Salut Mark,
    Merci pour ce blog intéressant.
    Arrivé à la quarantaine je me suis dit que c’est trop dommage de ne pas être sensible des tétons alors que je vois de nombreux mecs aimer se les faire lécher et tripoter.
    J’ai donc commencé tout de suite mon entrainement hier en lisant ton blog. Autant te dire qu’après cette heure de trituration ils sont bien douloureux aujourd’hui !
    A suivre, je vais persévérer et associer cela à une bonne branle…

    • Super !!! je suis ravi de te compter maintenant parmi les nouveaux fans du plaisir des tétons. Je t’encourage vraiment à continuer au début à les travailler toi même quotidiennement, tu vas être surpris par le développement rapide de leur sensibilité. N’hésite pas à les tirailler, les tordre et les étirer un peu avec tes doigts 10 mn par jour afin de petit à petit les faire ressortir ( indispensable pour ressentir ensuite toute la palette des sensations) Restera ensuite à trouver un partenaire de jeu… pas facile mis pas impossible non plus si j’en crois les belles rencontres qui se réalisent via ce blog. Tiens nous au courant de tes progrès 😉

      • Oui, ça progresse, mais je suis passé par une phase désagréable cette semaine lorsque j’ai vu de la corne qui apparaissait ! Je crois que ma première séance était trop intense… Il faut dire que j’ai lu tout le blog donc je les ai travaillés une bonne heure !
        Mais cela disparait vite donc je reprends le travail de suite. Si des volontaires sont à Strasbourg, on pourrait échanger de bonnes pratiques voir pratiquer en commun…

        • Un petit conseil pour éviter que vos tétons fassent de la corne en réaction à une séance un peu trop intense ou pour ceux qui n’en pincent que pour les crocodiles ;-)))) Mettez sur le téton un peu de Biafine ou de vaseline et laisser le tranquille quelque jours sinon vous risquez de rentrez dans un cercle vicieux ( je sais y en a qui aiment ça !!) Si vos tétons n’ont pas le temps de cicatriser parfaitement il vont développer à la longue des couches successives de corne qui sont autant de protection contre les agressions que vous leur infliger. Conséquences vous devrez les travailler de plus en plus fort pour arriver à ressentir quelque chose. Encore une fois, si vous voulez conserver des tétons hyper sensible et surtout ressentir toute la palette progressive de sensations NE FAITES PAS SAIGNER VOS TETONS, CONSERVER UN TETON SOUPLE et si par accident vous avez joué trop fort laissez le cicatriser complètement avant de le retravailler à nouveau. Lorsque la couche de corne s’installe, c’est souvent trop tard !!! Un dernier conseil: on a toujours tendance à travailler plus un téton que l’autre penser à alterner pour ne pas faire de jaloux !!

  23. Bonne année à tous et bons plaisirs sur les tétons avec une pompe à venin vendue en pharmacie, l’étirement est super et si on glisse un petit élastique sous la cloche de la pompe, le tétons reste bandé et le plaisir décuple.
    Je souhaite rencontrer des tétons sur Lyon pour partager ces plaisirs.
    Laissez moi un mail, je réponds à tous
    Guy
    guy69@free.fr

    • Salut Guy et bonne année à toi ainsi qu’à tous les lecteurs de ce blog. Petit conseil à propos des pompes à tétons aspi venin : ne pas en abuser au risque d’avoir un téton trop gonflé ce qui n’est pas beau et n’apporte rien de plus en terme de plaisir. il est vrai que les pompes permettent de faire grossir le téton plus vite mais je préfère de loin la méthode manuelle : étirer et rouler le téton entre ses doigts 10mn / jour jusqu’à obtenir un téton ressorti et suffisamment sensible. Méthode un peu plus longue mais qui permet d’obtenir un téton qui tout en gardant sa circonférence d’origine va juste ressortir légèrement en pointant ce qui est largement suffisant pour pouvoir ensuite le travailler avec les doigts, les lèvres, les dents… Frissons garantis ;-)))

  24. Merci Mark sur ta remarque des pompes à venin, et j’ai aussi utiliser une seringue inversée pour l’étirement du téton, c’est super.
    Je ne trouve pas de « bons » partenaires sur Lyon, quel dommage dans le pays du 69 !!! Il y a heureusement des partenaires dans les saunas lyonnais
    Merci à tous de me joindre pour partager nos plaisirs de tétons.
    Bien amicalement à tous.
    Guy

  25. Bonjour Mark. Félicitations pour ce site que j’ai découvert récemment. Je suis également passionné par le travail des tetons. Pour développer ceux-ci, j’aime les travailler avec une pompe à ventouse pendant une à deux minutes. J’utilise également des pinces japonaises. Avec la pompe, l’effet est assez radical. Quelle est la durée de ce travail à prévoir pour un effet à long terme? Merci pour ton aide. JM

    • Salut JM ! Bienvenu sur mon blog Nipple-gay.com. Comme tu as pu te rendre compte je suis moyennement pour l’utilisation de ventouses et autres pinces. Je préfère le  » fait main » c’est à dire utiliser tes doigts pour développer tes tétons. En partant d’un téton complètement plat, tu arriveras en 2 mois à faire sortir tes tétons afin d’obtenir à la fois une taille suffisante – c’est à dire un téton ressortant de 5mm environ – et une super sensibilité. Avantage énorme du 100% manuel : pas de tétons sur développé et surtout pas de risque que ton téton blessé produise de la corne ce qui va lui retirer définitivement de la sensibilité. Ce dernier point est essentiel, les mecs qui ont abusé des ventouses et autres pompes à tétons : ça se voit, le tétons au toucher est moins souple et donc à l’utilisation, il procure moins de plaisir. J’avais des tétons totalement plat et je crois aujourd’hui avoir des beaux tétons ( voir les photos NB sur ce site) qui ont gardé souplesse et toute leur sensibilité !!! Si tu choisis le mode manuel 10mn d’entrainement quotidien vont suffire avec ou sans petite branlette d’accompagnement 😉 Pour faire sortir un téton plat, n’ait pas peur d’utiliser tes ongles au début puis dès qu’il commence à sortir plutôt tes doigts. Roule le et malaxe le en l’étirant en variant l’intensité et la pression … Voilà c’est simple, c’est vrai que c’est un peu plus long mais le résultat est TOP ! Tu peux aussi alterner un jour sur 2 pompe à ventouse et manuel. Mais surtout vise des tétons naturels et fait du sport pour qu’ils ressortent sur un beau pec gonflé c’est plus beau qu’un téton avachi !! J’attends de tes nouvelles 😉

      • Bonjour Mark,
        Tout d’abord, merci pour ta réponse si rapide et les conseils que tu veux bien me donner. C’est vrai que je recherche un certain développement des tetons et que j’aime ressentir la douleur en les travaillant ( notamment avec des pinces japonaises) . L’utilisation d’une ventouse me permet de les faire ressortir et je peux ainsi mieux les travailler. Peut-être est-ce du au fait que je suis débutant et que progressivement un travail manuel me procurera tout autant de plaisir, sinon plus! J’ai en tout cas déjà pu observer – suivant en cela tes recommandations – que la malaxation manuelle est également source de plaisir. J’essayerai donc de combiner au mieux les différentes techniques suggérées et suivrai donc tes conseils pour passer progressivement à un massage purement manuel.. Je te tiendrai au courant de mes résultats. Jean-Marie. jeanma52@yahoo.com

  26. Bonjour Marc.
    Je reprends contact avec toi suite à tes conseils. J’ai affiné ma technique après avoir laissé reposer mes tetons pendant 3,4 jours. Comme il y avait eu un début de « cornes » – heureusement très léger – ( de petites croutes) , j’ai mis de la vaseline sur chaque tetons. J’ai pu récupérer leur sensibilité après 3,4 jours. Je les travaille à présent surtout de manière manuelle en les malaxant , pinçant, tirant, aussi fort que possible pour les allonger jusqu’à la limite du supportable. Mais comme signalé précédemment, j’aspire également à avoir des tetons. super développés ( sans être hypertrophiés) tout en gardant leur sensibilité. – c’est un choix personnel – . J’ai donc essayé une « nouvelle » technique i qui semble me réussir, en m’inspirant de tes conseils. Un jour sur deux, je travaille les tetons manuellement et ensuite je les fais gonfler avec des ventouses à teton , jusqu’à ce qu’ils prennent du volume, en ne gardant les ventouses que durant la durée minimum ( environ une minute). Puis je m’enduis les tetons de vaseline et je recommence à les travailler aussi dur que je le supporter, en tirant, pinçant le plus fort possible . J’ai pu également constater que on peut atteindre un plaisir intense ( et douloureux à la fois) au travers d’un tee-shirt ou une chemise – ce qui est plus commode au bureau! J’espère que je ne te déçois pas car je sais que tu es partisan de la méthode manuelle, tout en laissant chacun libre de ses choix. Si tu as des suggestions à me faire, n’hésites pas à me contacter. Bien cordialement. Jean-Marie. PS J’oubliais: je me suis mis aussi à travailler mes pectos. Jean-Marie

    • Salut Jean-Marie Je respecte ton choix pour des tétons « super développés sans être hypertrophiés » ( faudra que tu m’explique la différence LOL ))) mais sache que tous les mecs que j’ai rencontré avec des gros tétons – sans exceptions – avaient tous des tétons moins sensibles que ceux avec des tétons plus modestes mais naturels. Une raison très simple à cela et tu l’a vérifié par toi même, ce qui permet au tétons de s’épaissir c’est la corne qu’il fabrique. Le danger des ventouses c’est que tu as du mal à contrôler le résultat et ça va très vite dans l’excès irréversible. Le travail manuel fonctionne avec le même principe sauf que tu contrôles complètement la situation en gardant en permanence un contact avec ton téton. Un téton digne de ce nom doit rester totalement souple. J’ajoute que développer tes tétons à la main c’est commencer à découvrir et ressentir la palette des plaisirs qu’ils peuvent t’offrir. Personnellement je ne sous-traiterai jamais à des ventouses le plaisir de développer mes tétons. Compte tenu que ton choix est fait : essaye les ventouses un jour sur 2, met de la vaseline et puis … finitions à la main. Bises

      • Bonjour Mark,
        Merci d’avoir pris le temps de me répondre. Quand je parle de tetons hyper développés, je vise des tetons qui ressortent bien , par exemple sous un tee-shirt ou autre pull. Partant du principe qu’il ne sert à rien de demander des conseils, si ce n’est pas pour les suivre, je suis prêt à renoncer aux ventouses et à modifier mes habitudes , dès lors que cela pourrait provoquer des effets irréversibles. Mais pour être honnête, je reconnais qu’au delà de la pure sensualité , j’aime aussi une certaine douleur lors du travail des tetons. Le fait de développer mes tetons m’aide à reconnaître en moi ma part de féminité trop longtemps refoulée. L’utilisation de pinces – type pinces japonaises – m’aide à travailler mes tetons en me procurant douleur et jouissance au travail et me permet ensuite de les travailler plus facilement à la main. Je souhaite donc te poser encore une ( dernière) question pour m’aider. Y -a -t il le même risque d’apparition de « corne » avec l’utilisation de pinces japonaises, étant entendu que je termine toujours le travail manuellement?
        J’espère ne pas abuser de ton temps.
        Bien à toi. Jean-Mare

        • Ravi de cette discussion avec Toi Jean-Marie. Je comprends ton besoin d’associer une certaine forme de douleur au plaisir des tétons. J’ai moi même utilisé avec un amant des pinces japonaises ( chaque pince un de nos tétons et les mains libres pour le reste …) Beaucoup moins dangereux pour la corne que les ventouses car sauf être totalement maso tu vas pas les garder des heures …( pas contre les pinces japonaises JAMAIS LES PINCES CROCO ) Pour moi pas de problème à condition d’un usage modéré( 1 jours sur 2 ) et bien graisser ton téton après chaque utilisation ( vaseline ou beurre de karité ) Et toujours garder le plus souvent possible un contact manuel ( ou buccal si partenaire) avec tes tétons. Bon supplice japonais !!

          • Grand merci Mark pour ta réponse. C’est vraiment super de ta part. Je te tiens au courant de mes progrès. ( d’ici un mois ou deux pour ne pas monopoliser l’espace de discussion que tu nous offres). Je suis à fond tes conseils. Ton site est formidable. Bises. Jean-Marie.

  27. Bonjour Mark,
    Il est 5 heures du matin. Je me réveille. L’appel de mes tetons encore endormis se fait sentir. Jambes écartées dans le lit, je les travaille, à la main – comme tu me l’as conseillé -. Je les pinces, je les tire, je les étire, je les vrille ,de plus en plus hard jusqu’à la limite du supportable en cherchant au maximum leur extrémité. J’ai mal , très mal oui mais après … que du bonheur! Mes tetons commencent à pointer comme deux petits cônes , légèrement rosés. Ils s’offrent alors à moi pour être caressés, câlinés, titillés, choyés comme deux bijoux à l’infini. Moment de jouissance extrême, indescriptible. Leur simple effleurement est source de plaisir. Je bande. J’éjacule un léger filet de sperme sans même avoir caressé mon sexe. C’est le Nirvana. Tout cela, c’est à toi que je le dois. J’ai suivi tes conseils. Merci Mark.

    • Merci Jean-Marie, c’est exactement pour cela que j’ai lancé ce blog pour partager mes expériences et créer une chaine entre tous ceux qui en pincent pour les tétons 😉
      Continuez à m’adresser vos messages, à me raconter vos expériences individuelles ou à 2. A tous, de super orgasmes !!

  28. Bonjour Mark,
    Mille fois merci de m’avoir conseillé de venir rejoindre ce blog et cette communauté des hommes qui aiment leurs tétons et qui font partager leurs orgasmes par le travail des tétons….moi c’est au quotidien qu’ils sont soumis à des pressions et à des malaxages entre mes doigts……et quand je partage un moment avec un autre hommes, ce sont mes tétons en premier qui sont l’objet du désir….parfois avec la langue, les doigts et les dents….Pour les rendre le plus sensibles possible je les soumets tous les jours à la pression de pinces et ainsi leurs donner du volume et de la sensibilité…après ce n’est queue du bonheur de les palper, les rouler, les encercler avec un petit joint et ainsi prisonnier ou seul la pointe est mise en valeur.
    Encore merci pour la découverte de ton blog que je vais consulter régulièrement et voir au quotidien.
    Bravo et félicitations pour cette merveilleuse création.

    • Merci pour ton message. Et mollo sur les pinces si tu veux pas petit à petit voir ton téton faire de la corne et perdre de sa sensibilité. Je ne dirai jamais ici le danger que représente toute cette quincaillerie : pinces, pompes, ventouses … j’ai rencontré tellement de mecs fiers d’exhiber des tétons over sized mais qui ne ressentaient plus rien du tout à part la morsure. #teton-mort Encore une fois, rendre un téton de plus en plus sensible ne nécessite aucun matériel à part ses doigts et ses ongles et accepter de prendre son temps et de ne pas vouloir des résultats en 24H ( il semblerait que ce soit surtout ça qui soit difficile à accepter dans ce monde de l’immédiateté absolue) C’est avec mes doigts et en 2 mois que j’ai réussi il y a quelques années à faire ressortir mes tétons qui étaient complètement plats et en même temps progressivement développer leur sensibilité. Celle-ci s’entretient au jour le jour avec à la clé la récompense d’une jouissance aux sensations incomparables. Chacun fera son choix !

      • Coucou Mark,
        Mais il faut que je te dise que mes pinces sont uniquement destinées à pincer la base du tétons et non pas le bout…elles ont une protection en latex donc aucune agressivité pour la chair elle même…..quand je les retires au bout d’heure de pose, le tétons entier est devenue hyper sensible au toucher et la je peux les malaxer, faire un cercle avec moi doigt et trouver vraiment du plaisir….j’adore….
        Je te confirme être très heureux de connaitre ton blog…..
        Si des hommes sur le secteur de Pau cherchent un compagnon pour partager un moment de plaisir avec des jeux de tétons je réponds favorablement à une rencontre.
        Bien amicalement à toi.

  29. Bonjour,
    J’avoue que ce n’est pas pas sans un certain plaisir que je consulte ton blog et tous ces témoignages. Très sensible des tétons, je passe de longs moments, et cela depuis de nombreuses années, à m’en occuper, les caresser, les malaxer, à la recherche de plaisirs intenses. Mes tétons sont devenus avec le temps de taille plutôt conséquente, ils pointent sous un t.shirt ou une chemise moulante et attirent souvent les regards ce qui je l’avoue ne me déplais pas. J’aime également que mes partenaires jouent avec. J’apprécie tout autant de m’occuper des tétons de mes partenaires de les caresser, malaxer, lécher, sucer. J’ai eu la chance dernièrement de rencontrer un homme partageant également ces mêmes plaisirs et même si nous ne pouvons pas nous rencontrer très souvent, nous passons ensemble de longs moments à jouer avec nos tétons et à nous procurer chacun milles plaisirs. Difficile tout de même de rencontrer des hommes qui partagent ces mêmes plaisirs autour de moi. Je profite donc également de ton blog pour signaler que, si d’autres hommes sont, tout comme moi, à la recherche de plaisirs « tétonesques », qu’ils peuvent me contacter. J’ai 47 ans et suis dans l’Est Lyonnais, Nord Isère. Je laisse mon adresse e-mail. epsilom38gmail.com

  30. Bonjour Mark. Cela fait exactement trois mois que je travaille quotidiennement mes tetons après avoir parcouru ton site  » Nipple Gay ». Si pendant quelques jours, j’ai utilisé pinces et autres pompes, j’y ai vite renoncé grâce à nos échanges et à tes conseils entre le 9 mars et le12 avril . Mes tetons sont à présent suffisamment développés que pour être manipulés, malaxés, triturés, tortillés sans autre moyen mécanique. Je continue bien entendu à les travailler , matin et soir, avec ou sans branlette. Que du bonheur ! Il me reste à présent à développer mes pectos pour mettre mes tetons en valeur, ce qui prendra peut-être un peu plus de temps, car je suis sexagénaire. Je me suis fixé pour pour objectif – que j’espère réalisable – : 100 pompes. – voir site 100 pompes.com .Pour l’instant, ce programme que j’ai commencé il y a environ trois semaines me convient parfaitement et je progresse. J’espère que je pourrai t’annoncer d’ici quelques mois, 50 pompes, puis 75 et enfin 100 pompes! A ce moment, mes tetons pourront pointer discrètement sous un tee shirt moulant ou chemise cintée. Merci encore. Bien cordialement.

    • Salut Jean-Marie voilà un message qui rend heureux. Tu es la preuve qu’il est possible de développer la taille et la sensibilité de ses tétons sans aucun matériel. Pourquoi je me bats contre toute cette quincaillerie pinces, pompes et autres ventouses c’est que hormis le risque de développer des tétons over size – ce que je trouve très moche ( mais c’est totalement subjectif et personnel) mais surtout contre productif en terme de plaisir ( gros tétons = tétons cornés = tétons ayant perdu sa sensibilité = besoin de le travailler avec du matériel de chantier Ahahahah !!!!! si c’est ce que vous voulez allez y mais n’oubliez pas que c’est irréversible. Bon là je crois que je peux pas en faire plus sur le sujet !!! L’énorme avantage de développer ses tétons manuellement c’est que l’on sent son téton vivre et progresser en sensibilité au fil des jours, la variations des sensations est infinie 😉 Croyez moi ça vaut le coup d’être patient !

  31. Blog de rêve que je découvre par hasard et qui me permet de rencontrer d’autres adeptes d’un plaisir que j’ai mis trop longtemps à découvrir et que j’intensifie maintenant en vous lisant tous . Oui,il faut cultiver notre part féminine, elle apporte d’invraisemblables jouissances. Si il y a des amateurs en région parisienne – 78 près de Versailles- faites signe . je suis Franck, senior, bien foutu, hypersensuel, merci à tous.

    • Merci de ce beau message, je te verrai avec plaisir pour le même type de sensations, très féminines et vraiment extraordinaires, c’est vrai.
      Julien

      • Bonjour , je me suis retrouvé complètement dans votre description de part de féminité et sensualité à travers le plaisir de caresser ses tétons ou les tétons d un ou d une partenaire qui aime ça . Suis à Paris j ai 46 ans et joignable a : mgluxury@gmail.com

        • Bonjour. Je suis un homme de 76 ans très sensuel mais peu expérimente et très passif. j’ai lu les commentaires avec plaisir. Je suis déjà très sensible mais d’allure masculine. J’aimerais faire développer ma part féminine par plaisir des tétons et plus..
          Je ne peut recevoir mais me déplace l’après-midi à Paris ou proche et aimerais contacts et rencontres.
          jean

  32. bonjour , je viens de découvrir ton blog que je trouve super. Je suis moi meme un adepte de cette pratique depuis très longtemps. Je suis hyper sensible des tétons, juste le fait de les effleurés m’ excite.
    J’ai testé plein de choses ,le piercing, les pinces japonaises ,les pinces a linges les pinces etau avec un elastique pour les etires( j’adore ça) les elastiques autour des mamelons et d’autre encore.et je viens de faire une decouverte sur Amazon , des billes aimentées .Je les met et je vais me ballader pendant un heure effet garanti, je suis tres excité , je me fini devant you porn devant un film pour amateur de nipples . je sus content d’avoir découvert ce blog merçi.

    • Salut Alain ! Merci de compléter la boite à outils du parfait « junkie tétons » je me permettrai juste d’ajouter dans ta liste la pince à deux doigts avec ongles naturels et la pince buccale en général livrée avec 2 rangées de dents et belles lèvres pulpeuses … toujours disponibles, discrètes et très très efficaces ;-)))
      Trève de plaisanteries, pourrais tu préciser comment tu utilises les billes aimantées ? jamais entendu parler

  33. j’adore jouer avec mes tétons quand je suis bien excité j’arrive à jouir rien qu’en jouant avec j’aimerais trouver un adepte de ce genre de massages pour partager à deux de temps à autre …et encore inventer plus de jeux. région centre alsace à 22 km du tunnel alsace Vosges. merci de répondre

  34. bonjour .je joue aussi souvent à me faire jouir par les seins une manie qui m’est venue comme ça ? je me demande si ce n’est pas après avoir avalé plusieurs fois mon propre sperme et aussi celui d’autres .ça m’arrive d’étendre mon sperme sur les mamelons et le laisser sécher ensuite ils de viennent tout doux et beaucoup plus agréable au toucher .suis région alsace pour en parler voir plus alain.malaise@laposte.net

  35. Bonjour Mark et vous tous amoureux des tétons,
    Je reviens périodiquement lire les derniers posts de ce site si excitant. Moi c’est Hadrien, toujours à Toulouse. Vous trouverez plus haut des posts de moi. Je suis toujours à la recherche d’autres fans de tétons. J’ai changé d’adresse: castorpolluxtls@gmail.com

  36. bonjour je fan des téton que je me caresse en permanence et j ais le plaisir de les avoir toujours en èrection mais j ais pas encore une d orgasme

  37. bonjour je suis très heureux d avoir rencontrer ce site j ais 69ans et depuis plusieurs année je me travail les seins qui me procure un plaisir immense par ce site j aimerais rencontrer des gens pour que nous puissions en parler sur skype ou sur ma boite alan50700@yahoo.com

  38. Bonjour , hetero mais débutant bisexuel j ai découvert l extraordinaire pouvoir de mes tétons à me faire jouir sans même toucher mon sexe a l occasion d un massage ou mon masseur s est mis à me caresser le buste en m effleurant les tétons . Souvenir inoubliable de plaisir immense …. Depuis cette expérience je cherche à partager cette expérience avec d autres amateurs de caresses sensuelles sur les tétons .

  39. Si des personnes intéressés et attirés par les massages en général et les tétons en particulier , je serai ravi d échanger avec vous . A Paris . Suis joignable sur mgluxury@gmail.com . A bientôt à ceux qui aiment la sensualité . La douceur , les caresses qui font dresser les tétons !!!!

  40. Bonjour à tous
    Mes tétons sont toujours à la recherche de partenaires sur Lyon et la région, je me déplace facilement pour aller chercher du plaisir et en donner à mes partenaires.
    J’attends de vos nouvelles : guy69@free.fr
    Bises à tous
    Guy

  41. Bonjour à tous,
    j’ai 55a, marié, et j’ai découvert le plaisir des tétons il y a à peine 3 ans, avec un ami de 20a mon ainé …
    depuis, je ne peux plus m’en passer, j’ai acheté pinces, poids, j’en porte régulièrement, et au moins 2 heures par jour, je porte des pinces à linge (j’ai de longs trajets en voiture !).
    Ils ont bien grossis, et sont devenus très sensibles, mais aussi très résistants …
    Je suis en semaine sur Avignon …

  42. Bonjour à tous,

    merci pour cet espace d’expression
    55a, marié, sur Avignon, j’ai découvert le plaisir des tétons grâce à un ami il y a maintenant 3 ans.
    Très rapidement, je suis devenu accro.
    Je passe mon temps à me les pincer, les étirer, même au bureau … je porte souvent des pinces (à linge ou accessoires SM), et quand de dis souvent, je les porte durant les 1H30 de trajets quotidiens … et même quand je vais courir …

  43. Bonjour à tous,
    Voici la petite expérience que je souhaite partager avec vous en cette fin d’année 2016, m’inspirant en cela des recommandations de Mark.
    Pour faire durcir un max les tétons, je me les suis frictionnés avec des glaçons et ensuite avec de l’alcool camphré que l’on trouve aisément en pharmacie. La sensation froid-chaud est explosive et permet de travailler à fond les tétons. Il ne faut pas hésiter à les triturer, malaxer, pincer, étirer, à les faire rouler entre les doigts pendant 10 à 15 minutes , en y allant franchement. Cela provoquera peut être une certaine douleur mais qui sera vite sublimée par le plaisir. Après, tu vas les sentir durcir et les voir gonflés. Que du bonheur! A tous, et à Mark en particulier qui a initié ce club , heureuse année 2017. Et partageons nos expériences. jeanma52@yahoo.com

    • Comment ne pas être d’accord avec un tel programme : triturer, malaxer, pincer, étirer et faire rouler ses tétons entre les doigts … tout ce que j’aime !! Je connaissais l’effet glaçons, je vais essayer le mix glaçons/alcool de camphre 😉

  44. Salut Mark

    Merci pour ce site d’expression sur le plaisir des tétons. Je pratique ce plaisir depuis mes premières aventures (à croire que mes partiaires ont tout de suite senti mes prédispositions ) et mon plaisir n’a jamais cessé de progresser au point qu’aujourd’hui je jouis presque uniquement des seins. La queue c’est parce que il faut bien conclure à un moment ou un autre. C’est vrai que tu exploses complètement avec les tétons comme la queue ne peut jamais le faire. En plus c’est un peu sans fin. Tu laisses un peu reposer tu recommences à les travailler et c’est reparti pour un tour. J’arrive comme cela à jouir trois ou quatre fois de suite.
    Je suis d’accord avec toi la connexion tétons, anus, prostate est très forte. Depuis que j’utilise un plug qui me rempli bien ( ce n’est pas de la vantardise car c’est un détail important pour augmenter la connexion) pendant que je me travailles les tétons j’ai décuplé mes sensations. Si une main amie me fait en même temps un massage de la prostate alors c’est le nirvana!
    Je suis fasciné comme beaucoup par les gros tétons et j’aurais bien aimé en voir aussi des gros. Mais c’est vrais il ne fait pas perdre leur sensibilité car l’important c’est ce qu’ils te procurent et pas tellement ce que les autres pensent d’eux en les voyant !!!!

    • Merci pour ton message. Tout à fait d’accord avec toi, mes expériences récentes confirment toutes que pour capter un maximum de plaisir avec les tétons, il faut oublier sa queue. J’ai remarqué d’ailleurs que ce sont souvent les mecs qui ne bandent pas qui ont les orgasmes les plus puissants avec leurs tétons. Leur plaisir reste concentrer sur leurs tétons plutôt que de se disperser partout. De toutes façons, quand on a gouté à l’orgasme des tétons, les autres plaisirs paraissent bien fades !

      • merci pour ta réponse. Je partage complètement ton point de vue sur le rapport queue-téton. De toute manière cela vient automatiquement, plus j’ai eu d’orgasmes puissants avec les tétons moins j’ai bandé, aujourd’hui je ne bande plus du tout . Le fait de ne pas bander est jouissif en soi et donne l’impression d’accéder à quelque chose d’autre. C’est vrai aussi et c’est le revers de la médaille, que petit à petit tu es condamné au plaisir solitaire. Seuls pour le moment deux mecs hétéros qui ont des mains de vrais travailleurs manuels, et qui s’en tape que je ne bande pas me font décoler. Eux au contraire de me faire jouir des tétons les fait bander peut être pas tout à fait comme des hétéros ordinaires. Je recommande mais rare à trouver hélas !!!

        • Ce qui est passionnant avec le plaisir des tétons c’est qu’il pousse à sortir de ce conditionnement : plaisir = érection + masturbation/Pénétration + éjaculation. Je pense que pour accéder pleinement à cette nouvelle expérience il faut accepter de repartir à zéro comme si vous n’aviez jamais connu de plaisir sexuel. Pour cela, essayer de s’abandonner totalement et surtout refuser cette pression :  » je dois absolument bander » Pour espérer atteindre l’orgasme multiple des tétons : OUBLIE TON SEXE. Que tu bandes ou ne bandes pas ça ne change rien. Dans un cas, ne touche pas ton sexe, dans l’autre, ne pense pas à bander. Pourquoi ? Le plaisir lié à l’érection entraine la masturbation et produira un orgasme éjaculatoire qui n’est EN RIEN L’ORGASME DES TETONS. C’est la même chose que le passif qui se fait pénétrer en se masturbant et qui passera à côté de l’orgasme anal pour connaître un orgasme prostatique qui le fera d’ailleurs en général éjaculer très rapidement. Plan quicky assuré 😉 Le passif qui accède au plaisir anal total est obligé de tout lâcher et ne peut donc maintenir une érection ( d’ailleurs totalement inutile ! ) Notre corps a de multiples zones érogènes, capable chacune de nous procurer toute une palette de plaisirs intenses différents. Partir à la découverte du plaisir des tétons est un voyage qui nous oblige à faire au préalable un « reset » pour repartir à zéro. C’est la raison pour laquelle j’observe que beaucoup d’hommes âgés qui ont des difficultés d’érection accèdent plus facilement à l’orgasme des tétons ! Pas facile de se défaire de certains de nos conditionnements mais le plaisir subtil des tétons est à ce prix !
          Quand à ta difficulté à trouver des partenaires pour s’occuper de tes tétons, je la connais aussi. Le plaisir des tétons se doit d’être un échange entre le donneur et le receveur. Si le donneur ne prend pas de plaisir, peu de chance que le receveur en ait beaucoup et longtemps. La question est donc comment prendre du plaisir à en donner ?

          • Très bonne analyse de ce qu’est le plaisir « hors champs » c’est à dire hors du schéma traditionnel « je bande donc je jouis ». Même si ce n’est pas le sujet de ton blog, mais puisque tu en parles, l’expérience m’a montré qu’ il en va de même pour le plaisir anal. Sa forme la plus aboutie, le fist, exige le même abandon des schémas traditionnels et plus globalement celui de soi au seul plaisir. Passés les clichés éculés et parfois grotesques véhiculés par le monde homo , on entre dans ce même territoire exigeant du plaisir provoqué et attendu que celui des tétons. Ce qui diffère fondamentalement pour moi la jouissance « queue » du reste, c’est que dans le premier cas tu peux y arriver grosso modo à chaque fois, alors que les « plaisirs des sens » se font parfois attendre un laps de temps que tu ne maîtrises pas. C’est sans doute la raison pour laquelle leurs orgasmes sont si intenses et différents quant ils surviennent. Tu es soumis à cette loi qui te mets dans l’obligation d’attendre ce moment sublime qui va te submerger sans savoir quand et te laisser ensuite dans l’inconnu de pouvoir l’éprouver à nouveau. C’est le plaisir qui te commande, tout échappe enfin à ta volonté….domination totale de ton être aux lois de la jouissance.

          • Tout à fait d’accord. La confusion vient souvent dans la définition que l’on donne à l’orgasme masculin. Pour beaucoup il se réduit à l’éjaculation conséquence à la stimulation du pénis. Le plaisir des tétons est la preuve qu’il existe d’autres formes d’orgasmes, tout aussi puissants et surtout beaucoup plus durables. Je connais des mecs qui sont capables d’atteindre un véritable niveau de transe lorsqu’on leur caresse simplement la nuque, le lobe des oreilles ou la raie des fesses … Pour moi, toutes les zones du corps sont potentiellement érogènes. Ce sont nos conditionnements qui nous empêchent de partir à la découverte de nouvelles jouissances. Le conditionnement : « stimulation du pénis = éjaculation/ orgasme  » empêche souvent de découvrir  » stimulation des tétons = orgasme des tétons ». Notre cerveau est programmé pour nous faire choisir la voie vers le plaisir la plus facile au détriment de l’inconnu. Il existe pourtant des moyens qui ont fait leurs preuves pour le reprogrammer pour percevoir d’autres plaisirs comme celui des tétons.

            =>>> Alors comment faire quand on parle de zéro pour atteindre d’orgasme des tétons ? Il va s’agir de créer un nouveau conditionnement « neuro associatif » pour que le cerveau associe  » stimulation des tétons » à jouissance. Pour cela, programme en 2 étapes :
            > Etape 1 : une séance quotidienne de 10 à 20 mn au cours de laquelle l’une de vos main va stimuler alternativement chacun de vos deux tétons et l’autre main votre pénis mais sans jamais aller jusqu’à l’éjaculation.
            > Etape 2 : au bout d’un certain temps (variable selon les mecs : 1 mois environ) vous commencerez à progressivement moins stimuler votre sexe pour vous focaliser uniquement sur le travail des vos tétons, tout en vous efforçant à ressentir chacune des sensations nouvelles émanant de vos tétons. ( patience ! au début la perception ressentie est très faible et ressemble souvent à un courant électrique très faible … mais vous êtes sur la bonne voix !! ) En quelques mois de pratique assidue, la seule stimulation de vos tétons devrait vous permettre de ressentir un nouveau plaisir, totalement déconnecté de celui provoqué par  » masturbation/ éjaculation ».
            >>> Attention les deux facteurs essentiels pour permettre de créer cette nouvelle neuro-association s’appellent la patiente et la capacité à lâcher prise. Et c’est là que la plupart des mecs échouent. Le moulinage en boucle avec des phrases du type  » ça marche pas »  » j’ y arrive pas »  » j’y crois pas mais j’essaye quand même » … vous fera passer à côté de vos premiers émois tétonesques 😉 => J’attends vos commentaires, racontez moi ici vos premiers pas, je réponds à toutes vos questions 😉

  45. Bonjour
    Un petit truc que j’ai essayé un jour pour ne pas être attiré par le plaisir du pénis et mieux me concentrer sur les tétons. Je suis resté tout habillé (gardant même mes pompes) et j’ai dégagé simplement la zone des tétons. Je ne sais pas si c’est le contraste entre la nudité de la zone du plaisir et celle du reste du corps rendue inaccessible, comme prisonnière des vêtements mais en tout cas j’ai pris un de mes grands pieds. Bien sur je bandais et surtout je mouillais mais sans avoir le désir de me branler ni pendant ni après car ce qui se passait dans la zone dénudée était le plus fort. Ce pénis prisonnier de mon slip ( prenez un sous vêtement très serré de préférence) et mouillant dans l’attente d’un plaisir que je ne lui donnerais pas avait quelque chose de particulièrement stimulant pour mes tétons.

    • Je retiens l’idée, tout a fait d’accord la clé pour intensifier le plaisir des tétons est d’éviter toute autre stimulation parasite ! Pas facile tant on est prisonnier de notre conditionnement : le plaisir sexuel de l’homme passe pas son sexe

  46. J’ai dernièrement pratiqué une séance de tétons tout en ayant contraint mon sexe dans une cage de chasteté. Du coup, n’ayant aucune possibilité de me masturber, j’ai pu me consacrer entièrement à mes deux petits « glands » jusqu’à ressentir une forte secousse dans mon ventre, sans aucune éjaculation.

    • Je suis intéresse et viens de publier un commentaire:
      Bonjour. Je suis un homme de 76 ans très sensuel mais peu expérimente et très passif. j’ai lu les commentaires avec plaisir. Je suis déjà très sensible mais d’allure masculine. J’aimerais faire développer ma part féminine par plaisir des tétons et plus..
      Je ne peut recevoir mais me déplace l’après-midi à Paris ou proche et aimerais contacts et rencontres.
      jean

  47. J’habite aussi le 17ème à Paris et adore aussi les tétons depuis toujours…
    Ce plaisir requiert un certain niveau d’esthétisme et du recul par rapport aux comportements sexuels habituels, c’est vrai. Mais cela prouve que nous sommes tous plus ou moins androgynes…
    Julien
    julie.lafitte@live.fr

  48. Jusqu’en mai 2016, je ne connaissais pas le plaisir que pouvait apporter le massage des tétons. J’ai découvert cela grâce à ce site dédié au plaisir des tétons. Il a d’abord été nécessaire de faire ressortir ceux-ci . J’ai donc suivi les conseils prodigués par Mark, en travaillant chaque jour mes tétons qui ont actuellement une dimension d’environ 1 cm. Il ne passe pas un jour sans que je n’éprouve le besoin de travailler ceux-ci pour les rendre toujours un peu plus sensibles. J’alterne donc un travail plutôt hard – étirement, pincement, rotation – en général le soir pendant environ 10 minutes, et le matin un travail plus soft au cours duquel je travaille davantage leur sensibilité, simplement en les faisant rouler entre le pouce et l’index. Il suffit de quelques minutes pour que mes tétons se pointent fièrement. Ensuite – et c’est une expérience toute récente – je prends une douche très froide , pendant 3 à 4 minutes, ce qui a pour effet d’adoucir la peau et donc de rendre plus sensibles encore mes tétons. Je reconnais que si les deux, trois premières fois cela a été un peu plus hard , cela est à présent devenu tout à fait naturel. Il suffit de bien respirer . Pour autant qu’il n’y ait pas de contre-indication, je ne saurais que vous conseiller d’en faire de même. Essayer , c’est l’adopter. Et pourquoi pas ensuite, partager cette expérience via ce site? A bientôt. Jean-Marie.

  49. pour moi c’est devenu une addiction dès que je suis seul et tranquille je joue avec mes tétons quel bonheur.si je me réveille la nuit la première chose que je fais je joue avec mes mamelons c’est devenu un besoin sadique je ne peux plus m’en passer..
    inexplicable .

    • Je connais. C’est devenu une addiction pour moi aussi. Dès que j’ai quelques instants en solo, sans me faire déranger, je les caresse, les pince, les fais tourner sous mon index et mon pouce. En pissant, sous la douche, au boulot, même quelquefois en voiture. Tout instant où j’ai l’envie irrépressible de me jouer après les tétons est un prétexte. Jamais de pompes, de pinces, etc. Que du naturel.

  50. Merci encore Mark pour ce site! Je regrette seulement qu’il soit peu utilisé pour entrer en contact les uns avec les autres, à moins d’être sur Paris ou la région parisienne. Personnellement je suis un toulousain de la soixantaine bien conservé et je souhaiterais entrer en contact, ne serait-ce que par internet (mail ou skype avec webcam possible). Je suis depuis toujours hypersensible des tétons et ce plaisir, quand il est échangé, suscite en moi beaucoup de tendresse pour mon partenaire. Y a-t-il ici d’autres tétons dont la sensualité est connectée avec le coeur, au moins dans une amicale complicité fraternelle?
    castorpolluxtls@gmail.com

  51. J’ai 60 ans, tétons addict.
    Je recherche des partenaires pratiquant le travail des mamelons dans le but de les faire grossir pour contacts SKYPE.

    Partage d’expériences, plaisirs mutuels.

    montoisj@yahoo.fr

  52. Exceptionnel, ce site ! Un immense merci à son créateur !
    Ici, une jeune sexagénaire Suisse, du Canton de Vaud.

    Je suis bi-passif, et ai découvert depuis quelques temps, le plaisir que me procurent me deux tétons, et ce, à ma très grande surprise.

    J’ai eu la chance de croiser 3 ou 4 complices aussi addicts que moi à nos tits. L’un d’entre eux ma fait découvrir ses pompes à tétons et je les ai expérimentées avec lui pendant une petite demi-heure, sous son contrôle.
    Je me suis senti « différent », très troublé, avec une sensation de flotter et un trouble physique impressionnant… un pur bonheur !
    Ma part de féminité s’est manifestée intensément – je me sentais vraiment devenir « femelle », dans le sens réel du terme; j’aurais adoré me faire prendre.

    Comme la plupart des intervenants de ce site, je me fais plaisir, presque chaque jour, au réveil, en me les roulant, étirant, et pinçant entre mes doigts (sans les ongles). Je constate rapidement une sensibilité allant crescendo des plus agréables, sensation que je voudrais bien partager avec un ou des complices.

    Je vais probablement acheter un jeu de pompes, que j’utiliserai en alternance avec mes ou ses/leurs doigts, souhaitant voir mes tétons prendre un peu plus de volume, pour qu’ils soient bien visibles sous mes tee-shirts, pulls ou chemises (pour celles-ci, je recommande le lin, qui frotte à la perfection les tits sensibles).

    Maintenant, je souhaite aussi trouver quelques complices virils, addicts aux tétons, mais… pas que… pour mixer les plaisirs. N’hésitez pas à me faire un coucou, et des propositions, à cette adresse : quinka@romandie.com

    Je termine en réitérant encore et encore un immense merci à Mark et à nippe-gay… mais quelle excellente idée tu as eu là !!!

    Et, maintenant, je vais reprendre mon travail de mes tétons, bien trop excité ce soir….

    Jean.

  53. C’est un plaisir de revenir régulièrement sur ce site pour voir les derniers commentaires et les sages réponses de Mark. A ce propos, Mark, j’ai été rayé de nippleplay.com parce que je t’ai envoyé plein de links vers des vidéos tétons. Je ne savais pas que c’était interdit sur ce site. J’espère que tu n’as pas été toi aussi pénalisé.

    Par ailleurs, j’habite toujours Toulouse, mais j’ai dû changer d’adresse mail: castorpolluxtls@yahoo.com

  54. Bonjour Mark
    Je m’appelle Max je suis de Touraine j’ai maintenant la soixantaine

    Je viens de découvrir ton groupe qui m’a interpellé … et m’a donné envie d’en savoir plus.
    Oui j avoue avoir découvert éprouver un plaisir particulier en explorant mes pecs l’auréole et mes tetons ..une sensibilité si particulière …pendant des années cette partie de mon anatomie a été délaissée.. Ma femme préférais caresser mon entrecuisse mon sexe mon gland et si j’ai pu la diriger vers mon anus elle a vite ….découvert par mes gémissements et mes ondulations que j’aimais ca et que ça accélérait mon éjaculation. Un plaisir très homo disait-elle en souriant.. Ca n’a pas été de même pour mes tetons Elle ne s’est jamais appesantie dessus malgré les signes de plaisir que je pouvais éprouver. Pourtant j’aimais prendre possession de ces mamelons, attentif à ces sensations de plaisir visibles pour la diriger ensuite vers les miens en espérant qu’elle me donne le même plaisir…mais non sur moi c’était toujours furtif avant de descendre sur mon sexe pour que j’éjacule preuve de mon plaisir masculin …. En fait c’était comme si les tetons c’était un plaisir réservé aux femmes !! alors oui mon côté féminin était bien présent par mes tetons durs et sensibles alors !!
    Et puis cancer du sein et fin de nos relations.. elle n’acceptait plus son corps. Et puis Chambre à part….
    J’ai appris à redécouvrir mon corps par des plaisirs solitaires. Doucement tendrement je prenais le temps de caresser mes jambes mes cuisses, frôler mes couilles, mes fesses l’arrondi de mon anus et sa chaleur, souligner le frein de mon gland mes poils pubiens mon nombril jusqu’à mes pecs dessinés et musclés, les deux mains à les sous peser les malaxer, la paume des mains venant effleurer l’extrémité des tetons si sensible …trop sensible … je sentais bien mon sexe enfler doucement mon ventre se serrer a chaque pression plus forte. alors stop .. ma main remonte dans mon cou puis la bouche souligne les lèvres …. hummm un doigt entrant dans la bouche ..que c’etait bon de redécouvrir que tout le corps est sources de plaisir mais que certaines zones l’étaient plus voire trop à en éviter toute stimulation. Et puis ’est tellement plus rapide de se branler je sentir son jus monter et éclabousser son ventre chaud puis le gouter si bon.

    Mais les plaisirs solitaires de ce type ça devient …. Un peu routine et égoïste… J’ai fini par aller sur des sites de rencontres entre mecs pour voir et partager … en cam …exib …tranquille .. en sous vet … et tchat avec des mecs on prend le temps de decouvrir qui nous sommes , nos vies , nos attentes , et puis tchat apres tchat ce sont des mots sensuelles, des paroles sexy des désirs charnelles partagés tendres et virtuels … pas si virtuels mes main prenant le relais des mots … je me rappelle encore les mots de Simon ce canadien si lointain et si proche à la fois, me dirigeant ….. je me caresse le cou, mes lèvres mes pecs, je les dessine …hummm mon autre main descends sur mon sexe …il me rappelle à l’ordre … interdiction de toucher au sexe les deux mains sur les pecs j’ai obéi me laissant aller à ces instructions … il avait repéré que lorsque je touchais mes tetons je gémissais et j’ondulais, abdos et fessiers tendu sexe gonflant, tetons durs ….plus d’une heure à travailler mes tetons en ligne doucement de mes doigts de ma salive les tirant aussi les malaxant les laissant tranquilles alors que ma respiration devenait si rapide. J’imaginais ses lèvres sa langue ses dents mêmes …. Me tortillant … mon gland tendu frottant sur l’élastique de mon slip… mes cuisses serrées emprisonnant et tirant sur mes couilles à l’occasion …. A que c’était bon cette sensation incroyable de jouissance sans toucher son sexe …et pourtant je me souviens du precum ….
    C’était comme si Simon était en moi il savait exactement comment me faire lâcher prise …. Abandonné en confiance ….. j’avais même envie qu’il m’attache pour que je ne puisse toucher mon sexe qu’il enlève mon slip pour qu’il ne frotte plus sur mon gland si sensible, libre tendu… comme mes tetons d’ailleurs………..il aurait pu faire ce qu’il voulait de moi .alors… un peu honte de m’être dandiné et gémi d’une manière aussi inconnue jusqu’ a present comme une chienne on pourrait dire …… après cela je ne pouvais plus me cacher ma bisexualité.
    Nous avons de nouveau jouer à la découverte du plaisir par les tetons à chaque fois si indescriptible et si fort!
    J’aimerai tellement le vivre en réel par ses mains, m’abandonner à lui , comme en transe mais conscient pour vivre pleinement ce plaisir suprême érotique , ce don de soi et que le plaisir monte doucement sans éjaculation, pour que ça ne finisse pas ….

    Humm je revis ce doux moment en écrivant ces mots, les tetons si durs si sensibles et je ne conçoit plus une relation sans prendre soin de cet objet de plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *