Comment atteindre l’orgasme sans fin avec vos tétons ?

Capture d’écran 2014-06-23 à 14.46.12Je m’appelle Mark et j’aime jouer avec les tétons de mes partenaires pour les faire couiner, gémir et se tordre de plaisir jusqu’à atteindre ce fameux orgasme sans fin que seul les tétons peuvent procurer  … Fermez les yeux et imaginez que nous sommes ensemble …

«  Totalement détendu après mon massage tantrique, tes tétons n’attendent que moi. J’approche mon visage pour que tu sentes mon souffle caresser leurs deux pointes. Je commence à les effleurer et à les titiller doucement entre mes doigts. Ils deviennent de plus en plus sensibles. Quelques légers râles me signalent que tu est prêt à t’abandonner. Leur auréoles s’offrent à moi comme deux boutons magiques couleur chair. J’appuye doucement : c’est le signal du départ. Un téton pour mes doigts : je le pince, le tire, le serre progressivement… l’autre pour mes lèvres :   je le presse, le lèche, le mange…Par surprise, il roule entre mes dents. Je le mordille à peine. Ton souffle s’accélère. Les yeux dans les yeux, je ne quitte pas ton regard. Je le sais, tes tétons en veulent plus. Mon piano à deux touches commence à composer ton orgasme symphonique. Tu soupires, tu couines, tu cries … Entre plaisir et douleur, le plaisir l’emporte toujours. Tu n’as pas le temps de dire « Aïe ! » que j’attrape ta bouche pour me faire pardonner. Ton corps commence à divaguer. Quand tu penses à dire « stop », je comprends « encore » En écho à tes gémissements, je me surprends à pousser, moi aussi, des petits grognements. Du pur plaisir animal. Tes tétons sont maintenant durs, électrisés. Subitement, je relâche la pression. Un simple petit coup de langue sur leur pointe te fait plonger dans un orgasme violent, un pincement subtil t’oblige à remonter vers de nouveaux  sommets. Un peu comme si tu surfais sur une puissante vague sans fin… Tu as totalement lâché prise. Ton corps est en transe. C’est beau de t’entendre jouir, te voir te tordre de plaisir. Nos deux corps sont intimement connectés. Je sens ta queue dure contre la mienne. A aucun moment nos deux sexes ne se touchent, de peur de déclencher le cataclysme final. Ton orgasme a duré plus de 2 heures mais il aurait pu durer encore plus longtemps …Fusion cosmique. Extase totale. Plus tard dans la soirée, entre deux pauses Jaccuzi,  je t’apprendrais à dépasser tes limites… Les mains attachées, un bandeau en cuir sur les yeux, tu découvriras le Nipple-bondage… Pendant plusieurs jours encore, tes tétons délicieusement sensibles, te rappelleront le souvenir voluptueux de cette soirée unique. Le plaisir des tétons est le plus puissant que je n’ai jamais connu »

Mark,  » The French Nipple Artist » , 37 yo, Paris

Je suis masseur tantrique professionnel à Paris et j’ai créé le Massage Balinais des tétons. Si tu veux me rencontrer pour découvrir l’orgasme multiple des tétons clique ici 

=> Maintenant c’est à toi de décrire avec tes mots, ton expérience « tétonesque » la plus intense … n’oublie pas de mentioner ton prénom, ton âge ainsi que ta ville, ça facilite les rencontres 😉 

75 réflexions au sujet de « Comment atteindre l’orgasme sans fin avec vos tétons ? »

  1. Hi Mark,
    Ce que tu écris m’excite bcp et me renvoie à une expérience que je voudrais revivre et pousser plus avant.
    Un mec, David, que j’avais drague et ramene a la maison m’a réveillé ds la nuit par des suscions de mes tétons. A peine réveille et surpris de l’excitation ressentie, elle a laisse la place à une douleur fulgurante de pincements suivis de morsures. Et la ça a chaviré me suis senti possède. C’était nouveau+j’avais mal plus l’excitation et le plaisir était fort. Qd c’était insoutenable il léchait, réconfortait mes tétons. Je lui étais reconnaissant du bien comme du mal. Petit a petit mes jambes ont voulu s’agripper a son buste je voulais lui offrir mon cul comme ma teub. Il ma puni de « vouloir » par des morsures et qques claques. Et je me suis laissait allé, lui est fait comprendre mon obéissance. Il a repris ses jeux sur mes tétons. Après m’avoir lié les pieds aux mains, il a continue et alors lors d’une morsure plus douloureuse, j’ai réalisé qu’il m’avait préparé le cul et une autre douleur est arrivé celle d’être empalé par sa queue qui était fine mais très longue, à mon avis +20. Il savait me faire mal avec et me faire du bien comme sur mes tétons. J’ai hurlé , lui ai dit que j’étais à lui. Il s’est alors accroupi au dessus de ma tête. Il ma donne son long sabre à tête et a commencé à jouer avec mon cul il a sorti des god. Ma dis si tu jouis j’me barre. Et à commence un long supplice. Enfin il ma branle . Doucement vite doucement allongé contre moi et me léchant/mordant à nouveau les tétons. J’avais l’impression que ma queue n’étais plus ma queue mais la sienne. Il ma fait exploser de jouissance.
    Je l’ai revu plusieurs fois . J’aimais la douleur qui demeurait sur mes tétons. Ils durcissaient de le sentir approcher.
    Mais il voulait que j’arrête tout mon boulot, le p’tit copain que j’avais a l’époque et qui était à mille lieu de tt cela.
    Je voudrais revivre une expérience de travail des tétons et aller plus loin
    JeanMarc

    • Voila le genre de témoignages super excitant que j’aimerai recevoir plus souvent sur ce site ! Merci Jean-Marc 😉 David t’as initié au plaisir des tétons mais surtout au lâcher prise indispensable pour en profiter pleinement. Cela passe souvent par une forme de domination et je suis très adepte d’attacher les mains de son partenaire – je préconise même de lui mettre un bandeau sur les yeux – Plus que du bondage, il s’agit surtout d’un code tacite pour lui faire comprendre qu’il doit s’abandonner, qu’il n’a pas le choix … Peut alors commencer le délice du plaisir des tétons !!

      • BONJOUR
        j’ai 74 ans et ce sont mes tétons qui me font jouir.
        Je les pince, les étire, les aspire avec pompe à tétons qui me procure un réel plaisir. j’aimerai rencontrer un homme qui aime les mêmes plaisirs.et partager l’excitation et les caresses sur Marseille
        je vais continuer à les exciter

  2. Bonjour à tous et plus spécialement sur la région lyonnaise
    Je recherche des partenaires pour échangés le même plaisir des tétons.
    Je suis assez disponible en journée.
    Bisous et à très bientôt
    Guy

  3. Bonjour,

    Je suis noir, d’origine antillaise. Chez moi l’hypersensibilité des tétons s’est révélée par hasard au cours de l’adolescence. J’avais 15-16 ans. Ma mère m’avait acheté un tricot de corps style débardeur “Marcel” à mailles filet. Comme c’est elle qui choisissait mes vêtements chaque jour sans me demander mon avis, j’étais obligé de porter régulièrement ce vêtement que je détestais car son frottement sur mes tétons, dès que je bougeais, m’agaçait au plus point. A cette époque j’étais ignorant de ma sexualité et ne comprenais pas qu’au delà de l’agacement, ce frottement provoquait chez moi de l’excitation sous forme de petites érections. Je me souviens d’ailleurs d’avoir fait en sorte de faire disparaître ce débardeur pour ne plus avoir à subir l’insupportable supplice que représentaient ses frottements sur mes tétons naissants d’ado. Il m’a fallu pas mal de temps pour comprendre que ce supplice était en fait de l’excitation forcée. Depuis mes tétons sont devenus ma principale zone érogène. Ils sont au cœur de ma sexualité. Le travail de mes tétons suffit à me faire jouir.
    10 ans plus tard, j’ai fait la connaissance d’un homme mûr marié très viril dans un sauna Porte de Vincennes. Il n’arrêtait pas de me suivre. Je sentais son regard insistant sur mon torse dès que je le croisais. A un moment, alors que je prenais une douche je le sentis s’approcher derrière moi, poser ses mains sur mes hanches et remonter lentement jusqu’à mon torse. Il se serra contre moi et commença à effleurer mes tétons de ses doigts et ses paumes. Cela provoqua en moi un frisson intense. Il m’entraîna alors vers une cabine, verrouilla la porte et me plaqua contre le mur, caressa longuement mes seins. Ses mains étaient larges et chaudes. Elles dégageaient une sorte d’énergie magnétique. Je sentais mes tétines durcir et enfler au creux de ses paumes. Il me fit ensuite m’asseoir sur ses jambes, m’enlaça et commença à lécher et téter sensuellement mes seins. Je gémissais de plaisir, ma queue raide prête à exploser. Il me fit ensuite asseoir entre ses jambes, se serrant derrière moi. Il sentait que j’allais jouir. C’est alors qu’il prit une dose de gel lubrifiant, s’en enduit minutieusement les doigts et les paumes de ses deux mains. Il commença à les frotter lentement sur mes deux tétons en mouvements circulaires en me murmurant à l’oreille de me laisser aller, de lâcher prise, de m’abandonner à lui. Le contact du liquide froid me sur mes pointes me faisait trembler d’extase et je ne tardai pas à jouir fort comme cela ne m’était jamais arrivé avant.
    Par la suite j’eus une liaison de 5 ans avec cet homme. Il débarquait chez moi une à deux fois par mois tard le soir, s’annonçant par un simple sms. Dès que je savais qu’il venait tous mes sens étaient en émoi. Je sentais mes tétons en éveil, se dressant comme s’ils se préparaient à recevoir leur Maître. Au fil des séances, cet homme se montrait de plus en plus dominant. Il n’hésitait pas à m’attacher, me menotter, me bâillonner pour étouffer mes gémissements, à me forcer à sniffer du poppers pour décupler mes sensations. Chaque jouissance était plus intense que la précédente.
    Entre chaque séance avec lui, j’ai commencé à me travailler les seins avec des mini pompes afin de leur faire prendre du volume et augmenter leur sensibilité.
    Avec le temps notre relation a pris fin. J’ai eu d’autres partenaires “tétons” par la suite mais aucun n’avait ce toucher des tétons si particulier, électrisant. Je crois que pour procurer des sensations aussi intenses, un dominant doit avoir une texture de peau particulière, mais aussi une sensualité et une autorité naturelles. Je suis aujourd’hui à la recherche de nouveaux partenaires pour revivre de telles sensations ou en découvrir de nouvelles…. Avis aux amateurs!

    • Salut ! Comme toi je suis un adepte du travail des tetons. C’est vraiment deux boutons de sensibilité. Et j’aime autant le faire qu’on me le fasse.C ‘est un moment de pur partage entre mecs. Sous pops ou chems ça peut devenir le mega pied. Je suis régulièrement sur la région parisienne pour le boulot donc c’est avec plaisir que je m’occuperai de tes tits. Remy 49a de Lyon.

      • Salut,
        Je suis en RP et adepte comme toi du travail des tétons. Je te propose de partager ce plaisir à l’occasion déplacement sur la région.
        Bien à toi.
        Marc

  4. Bonjour Mark,
    Je tombe par hasard sur ce lien de ton profil et je ne le regrette pas! Cela fait très longtemps maintenant – j’ai 50 ans – que je suis sensible des tétons et que j’en ai accru le plaisir intense qu’ils peuvent procurer, sans fin comme tu l’écris si bien. Pour ma part, j’ai vraiment l’impression d’avoir sur les pectoraux deux petites bites qui bandent, s’allongent mais sans jamais éjaculer d’où ce plaisir intense et durable.
    Mes tétons ont toujours été connectés au reste de mon corps, que ce soit en actif où mes deux tétons me font bander bien dur de la teub ou en passif quand je me fais baiser goder et fister où le travail des tits accompagne et intensifie le plaisir anal.
    Des anecdotes, j’en ai pas mal, pas tant des soirées du groupe Tits – après moult expériences, cela fait des années que je préfère les plans « one to one », ceci n’engageant que moi! – mais un souvenir intense au sauna IDM – je n’avais alors qu’une vingtaine d’années – où un mec m’avait savamment et longuement travaillé les tétons en me demandant de ne pas me toucher le teub laquelle avait bandé bien dur et éjaculé sans être seulement touchée donc, juste par la connexion du plaisir des tétons.
    Sinon, mon meilleur souvenir je pense remonte à déjà quelques années – je devais avoir 40 ans et quelque – où, dans le cadre de scénari qu’il m’arrive d’avoir comme dominateur en tenue militaire, je « jouais » le rôle du capitaine en rangers, bombers et… tee-shirt kaki ouvert aux tétons, assis sur une chaise, les pectoraux en avant, et mon partenaire à genoux devant moi jouait le rôle du troufion entièrement voué au plaisir des tétons de son gradé: un excellent trip et une grande jouissance.
    J’habite à demeure à Argenton-sur-Creuse,dans le centre de la France, mais suis régulièrement à Paris pour le job et pour le cul.

    • Merci Hervé pour le récit détaillé de ton scénar militaire, on s’y croirait. Tout à fait d’accord avec toi vive les plans « one to one » INDISPENSABLES surtout le jeu du regard entre celui qui donne et celui qui reçoit !

  5. J’ai toujours aimé caresser mes tétons et j’aime ceux des mecs les pulpeux, les rose avec une petite pointe au milieu, les tétons bruns ronds comme des pastilles. J’adore. C’est ce que je préfère sur un beau torse. J’aimerais trouver des gars avec lesquels échanger sur le sujet. Merci de me laisser votre adresse email. J’ai 58 ans mais pas trop mal conservé.

  6. Bonjour
    Les quelques témoignages m’ont émoustillé… J’envie ces expériences mais je reste dubitatif…Je pense qu’avoir une sensibilité des tétons, pour moi c’est comme être hypnotisable ou pas… Moi je crois être sensible mais pas assez peut-être… Un défaut de laisser aller pendant l’acte? Je ne sais… Quoiqu’il en soit je voulais apporter mon témoignage raté… J’avais 28ans (maintenant j’en ai 46! et je suis plutôt actif quoique cela ne veuille rien dire), lors d’une soirée j’ai rencontré un homme qui devait avoir une bonne quarantaine et séduisant. Je l’avais ramené à la maison et après des préliminaires classiques et prenant les devant il avait voulu me pénétrer, je n’y étais pas préparé mais il avait insisté et me voulant me mettre à 4 pattes, il m’avait caressé les tétons, puis comme je m’étais peut-être arrêté découvrant un truc bizarre (la caresse des tétons) il en a profité pour me les pincer et tordre!!! Cela m’avait fait horriblement mal!!! Il avait pensé peut-être qu’il me faisait décoller comme dans les films… Je me suis retourné grimaçant et soufflant… Il m’avait fait mal ce con… :)) Bref un fiasco!!! Depuis cette expérience même si je trouve agréable de me faire caresser les tétons, je ne tombe pas en extase comme les témoignages plus haut… Cela me rend triste car je suppose qu’il est trop tard pour réactiver ses sensations… Ou peut-être que je ne suis pas fais pour ressentir des sensations tétineuses :)))) Puis-je ré-apprendre? Je suis sceptique en ce qui me concerne… De plus, je suppose que les tétons doivent être très proéminents. Les miens ne sont pas très apparents. Je me demande si pour qu’ils soient sensibles (en tout cas plus que maintenant) je ne devrais pas m’acheter des pompes a tétons ou des trucs de ce genre… Mon ami n’est pas très porté la dessus… Voila, je pense que les mauvaises expériences sont aussi importantes que les bonnes… Veuillez m’excuser si mon témoignage ne colle pas à ce blog… 😉

    • Salut Grégoire et merci pour ce témoignage de fiasco – je crois le premier sur ce blog – Pas de panique : on a tous vécu de genre de cata: se faire massacrer les tétons par un mec avec des pinces au bout des doigts !! Hélas, ils sont beaucoup plus nombreux que ceux qui savent nous faire couiner. Déjà ne surtout pas rester sur un échec ce qui ne veut pas dire non plus confier maintenant tes tétons au premier venu. Je crois l’avoir déjà dit ici, en 10 ans j’ai du rencontrer seulement 2 partenaires qui savaient y faire. Pourquoi ? parce que la plupart des mecs qui jouent avec nos tétons ne prennent pas de plaisir à le faire, donc ils s’en débarrassent en croyant nous faire plaisir. Pour reprendre les choses en main, je t’encourage déjà à t’en occuper toi même. Déjà pour leur redonner vie, les faire un peu ressortir (ce qui les rendra plus faciles à travailler) mais surtout retrouver les sensations et les gestes qui te procurent du plaisir. Ensuite n’hésite pas à partager avec à ton ami ou à tes partenaires les gestes qui te donnent du plaisir à TOI. La stimulation des tétons est tellement différente d’un mec à l’autre que je t’encourage à leur montrer ce qui te fait décoller toi. Et puis mieux vaut t’en occuper tout seul régulièrement plutôt que de les confier au premier venu. Enfin dernier conseil Grégoire, pas de pompes aspic ni de quincaillerie diverse, utilise tes doigts, tes ongles pour malaxer, étirer, tordre tes tétons 10mn par jour ! Ok ça prend plus de temps mais ça évitera de bousiller de façon irréversible tes beaux petits tétons Rendez-vous ici pour que tu nous racontes tes progrès 😉 Take care ! Bisoux

  7. A la lecture de ces témoignages, comment rester insensible, ne pas avoir une envie de se faire toucher, mordiller, caresser les tétons. pour moi c’est la partie la plus sensible avant, et pendant l’acte sexuel. Jamais encore connu d’orgasme juste avec les tétons, mais j’espère y arriver un jour ( j’ai 60 ans ! ) . Si quelqu’un est près de Caen, et est tenté pour partager avec moi cette expérience, merci de me laisser un message

  8. Je suis un vieux de 74 ans qui habite en Suisse, près de Lausanne. Comme la majorité des commentaire parus sur ce site, je suis adepte depuis des années des pratiques sur les tétons. Merci pour ce blog extraordinaire qui met en valeur ce que beaucoup de connaissent (malheureusement pour eux) pas.
    J’aimerais bien trouver un partenaire motivé pour ces jeux, dans ma région. Merci à tous.

  9. Bonjour Mark,
    Je suis vraiment heureux d’avoir trouvé ton blog et de voir que je ne suis pas seul sur l’île des tétomaniaques…
    Ce la fait quelques années que j’ai découvert la pratique des caresses de tétons. Au fil du temps, je suis parvenu à les rendre très sensibles et plus développés. Je les ai un peu aidé grâce à des ventouses en caoutchouc que je porte chaque matin pendant que je fais ma toilette. Du coup, ils se dressent désormais pour un rien, comme deux véritables petites érections. Au réveil, ils sont très durs et hypersensibles.
    Je m’en « sers » un peu comme des « télécommandes » : au début, dès que je les effleurais, je ressentais des réactions dans mon sexe. Ceci m’a donné l’idée de contrôler et de diriger ces réactions grâce aux tétons. Tout d’abord, je pose le bout de mes index sur la pointe chacun des tétons et fais des petits mouvements circulaires. Puis, je prends chaque téton entre pouce et index et exerce de petites pressions, soit sur les deux ensemble, soit alternativement. C’est ainsi que j’ai découvert que chaque téton est connecté à une couille. Ainsi, je fais frémir les couilles ce qui entraîne des ondulations du scrotum. Puis, mentalement, toujours grâce aux légères pressions des téton, je fais passer les fourmillements dans la verge qui gonfle progressivement. Enfin, j’atteins le gland qui peu devenir très volumineux. Bien entendu, je ne pose pas du tout la main sur mon sexe qui, pris de soubresauts, finit au bout d’un long moment tressaute et l’éjaculation jaillit sur mon ventre.
    Bien entendu, cette technique a demandé beaucoup de temps mais maintenant je peux par les tétons contrôler et provoquer les fourmillements internes de mon sexe dans chacun des endroits désirés. Par exemple, je fais réagir les couilles sans faire bander la verge…
    Voilà pour un premier témoignage

    • Salut Ron ! J’adhère complètement à la forme de visualisation mentale que t’utilises. Ca ne parlera peut-être pas à tout le monde mais il est prouvé aujourd’hui que nos pensées influent sur la matière donc sur notre corps physique. Donc concentrer fortement son attention sur une zone de son corps comme ses tétons ou son sexe peut permettre de décupler son plaisir. La preuve ceux qui arrivent à éjaculer grâce à la seule stimulation de leurs tétons sans toucher leur sexe 😉 Merci pour ton témoignage !

  10. Ne faites pas attention aux fautes d’orthographe ou de français, j’ai envoyé mon message sans me relire tant j’étais pressé de faire partager mes expériences.

  11. Salut moi c’est Maxime et Max pour les intimes 😉
    Voilà On m’a un peu parlé du plaisir que les tétons pouvaient procurer, et comment ça pouvait pigmenter le sexe, j’ai du coup fais des recherches et je suis tombé sur ce site (que je trouve pas mal).
    Je suis novice et je voudrait avoir de petits conseils pour débuter ma quête du « plaisir sans fin ».
    Merci d’avance

  12. J’ai 59 ans style nounours tetons développés je cherche un jeune mec pour me les travailler. Je ne bloque pas que sur ce trip je suis ouvert à beaucoup d’autres choses. Je suis a Paris et je peix recevoir facilement.

  13. Salut c’est Maxime et Max pour les intimes
    On m’a un peu parlé du plaisir que pouvait provoquer les tétons, j’ai donc fais des recherches et je suis tombé sur ce site (que je trouve carrément bandant).
    Je suis novice dans ce genre de pratiques et j’aimerais grâce à vos éventuelles expériences avoir quelques astuces pour débuter ma quête du « plaisir sans fin ».
    Merci d’avance

  14. Salut, moi c’est Maxime et Max pour les intimes 😉
    Récemment, on m’a un peu parlé du « plaisir tétonien » et comment cela pouvait pigmenter le sexe. J’ai donc fais mes recherches et je suis tombé sur ce site (qui est, au passage, légèrement bandant).
    Je suis novice dans ces pratiques donc ce serait cool si vous pouviez me donner des petits conseils pour débuter ma quête du plaisir sans fin.

  15. mon mec quand il me prend je suis toujours sur le dos il arrète pas de me sucer tes tétons entre sa b dans le q un téton dans sa bouchequi maintenant sont bien développés (paumade ) c’est le pied

  16. Belle rencontre
    Mais quel séance extraordinaire d’hier soir.
    j’en ressent encore les effets ce matin.
    Moment fabuleux. Mark c’est surpasser à me faire developper ce coté érogènes de mon corps encore éternel en développement. J’ai découvert que je pouvais jouir seulement avec mes tétons.
    Mes tétons se sont developper il y a 4ans avant je n’y pressait même pas attention.
    Je crois que c’est venu petit à petit avec un garçon que j’ai commencer à fréquenter.
    c’est devenu au terme du temps le moyen pour me faire bander très dur et avoir une jouissance tel que je ne peux plus m’en passer pour jouir.
    l’ambiance chez Mark était parfaite. j’ai vibrer dans son jacuzzi comme jamais je n’aie ressentie de sensation aussi forte dans mon corps … la suite dans son lit à été fantastique je lui ai fait découvrir une autre partie très érogène du corps le « Rimming »(léchage de fesses.
    J’ai hâte de continuer ces séances pour aller encore plus loin.
    De plus j’ai découvert un garçon génial hyper sensible comme moi une douceur et une force dans ses mains et une bouche délicieuse.
    Encore mille merci

  17. Totale decouverte ce site pour moi … Etant novice .aucune experiance .mais tres sensible des tetons depuis tjrs … Tres content de lire tout ces temoignages .
    ..ca va m aider a passer aux actes … Encore .bravo et merci a Marck

  18. Vraiment totale decouverte pour moi…novice et aucune experience ..mais tres sensible des tetons depuis tjrs ..
    Ai apris bcp de choses grace aux temoignages sur ce site … Me reste que plus qu a passer a l action …. Merci et bravo a Marck

  19. j’aime jouer avec mes tétons depuis quelque temps déjà ,c’est devenu une habitude comme (se ronger les ongles) je me tripote pour m’endormir je me tripote au réveil je me tripote quand je suis sur l’ordi .il arrive mais (pas toujours) que je sois au bord de l’éjaculation je m’arrête ou continue d’après l’envie du moment…et si c’est le bon moment il arrive ce qui doit arriver…j’ai découpé deux rondelles de 30 mm de diamètre dans une chambre à air de vélo .a l’aide d’un emporte pièce j’ai fais un trou de 7 mm au centre (6/7/8 ?) d’après la grosseur des tétines .je pose cette rondelle sur mon sein et je cherche à introduire le téton ,quand je le sens je tourne avec le doigt et je me débrouille pour le faire entrer ensuite je le tire bien à l’intérieur et le téton est prisonnier avec un léger serrage j’attend 15/20 minutes sans oublier de mettre l’autre rondelle en place… ensuite je tourne mon doigt autour des tétons qui sont un peu comprimés , un bien chatouille ou jouissance se fait sentir jusqu’au moment de non retour .voilà …fin

  20. Pour ma part, je suis tétons également.
    Sinon, mieux que des petites rondelles en caoutchouc, j’ai une pince qui sert à châtrer les moutons.
    Avec la pince, j’écarte la rondelle de caoutchouc et la pose sur le sien. Ensuite j’en remets une autre derrière et ainsi de suite jusqu’à 4 ou 5 suivant mon endurance. Le mieux est encore de faire cet exercice après avoir pompé les seins, ils n’est sont que plus sensibles.
    Avis aux amateurs!

  21. J attend pour que quelqu’un s occupe de les tétons , et voir si il peut me faire jouir ,je suis sur Metz . Et peut recevoir ou pas ….lil

  22. Bonjour Mark,
    Je n’aurais jamais cru que à mon âge j’aurais pu avoir autant d’orgasmes si intenses sans éjaculer, et tous dans la même journée.
    J’ai 69 ans et je vis en Suisse à Genève ; depuis tout jeune, j’ai toujours été sensible des tetons ; quand je les frôlais, ils me procuraient des petits frissons très agréables au niveau de mon sexe, mais on m’avait dit que avoir un orgasme en masturbant les tetons était impossible.
    Puis, un jour, il y a deux ans, je suis tombé sur votre site qui m’a interpellé et depuis là, j’ai commencé à vous lire et suivre vos conseils pour savoir comment travailler cette source de plaisir.
    Cela m’a pris presque une année, mais je n’ai jamais voulu abandonner, car à chaque fois les sensation étaient toujours un peu plus fortes.
    Maintenant, depuis plusieurs mois, j’ai abandonné de me masturber par le sexe, car il ne me procure pas les mêmes sensations.
    Le plaisir des teton on arrive pas à l’expliquer ; on se sent au septième ciel et quand on redescend on a que l’envie de recommencer.
    Voilà ma petite histoire et j’espère qu’elle encouragera tous ceux qui voudraient laisser tomber.
    Tous mes compliment pour votre site et merci pour vos conseils ; à bientôt
    Gabriel

    • Merci pour ton commentaire Gabriel. Je suis à 1000% d’accord avec toi, quand on a goutté au plaisir des tétons, le plaisir sexuel traditionnel devient très vite ennuyeux et rébarbatif. Que valent en effet les quelques secondes d’un orgasme éjaculatoire comparées à cette vague d’orgasme, presque sans fin, que procure le plaisir des tétons. Alors, toujours la même question: comment arriver à atteindre cet état d’extase tétonesque ? Je dirai, en partant à la découverte de son corps, en osant sortir des sentier battus et en tentant des expériences. Tout le monde peut avoir du plaisir avec ses tétons, mais chaque corps est différent. Donc ce qui marche pour l’un ne fonctionnera pas forcément chez un autre. Je donne sur ce blog quelques conseils de base pour un débutant qui cherche à s’initier au plaisir des tétons. Quelques clés : commencer tout seul, être patient, oublier son sexe, lâcher prise et apprécier chaque sensation depuis les premiers frissons … les vagues d’orgasme sans fin dont je parle c’est la récompense suprême et souvent la rencontre avec LE partenaire qui saura vous pousser en douceur à lâcher tout et dépasser vos limites !!

      • Coucou a tous .grace a vos conseils mes « pointes »sont magnifik … Jador…resultat au dela de mes esperances… Je les travail avec pompes ,pinces,et manuelement mais tjrs de maniere zen et detendu …ce sont des moments de plaisir et plenitude …jaaadoooorrrr..’ mais pas encore decouvert « l orsgame totale »,je m’en approche ….a bientot ….et merci encore a Marck

  23. Le 22 mars 2018

    Merci Mark pour ces moments sublimes !
    Rassurez-vous tous, tout est absolument conforme aux commentaires. Mark sait tout de suite mettre à l’aise et créer une ambiance de détente. Le cadre est très agréable et participe à cette expérience. L’expérience fut pour moi une première, et sans aucun doute à renouveler. Aujourd’hui (le lendemain), je me sens détendu, zen, relaxé, l’esprit aéré et et et….. mes tétons sont super excités et sensibles. Pour moi, jusqu’à hier, la jouissance équivalait à l’éjaculation. Les massages, le trifouillage, le titillage, les caresses des tétons faisaient parties de l’ensemble de l’acte sexuel stimulant une excitation physique aboutissant à l’éjaculation. Mais c’est surtout aujourd’hui que je me rends compte des bienfaits d’hier sans avoir éjaculé. Comme me l’a dit Mak, on garde ce plaisir plus longtemps, on le savoure encore, on en veut encore. Et un simple effleurement, même involontaire met encore le feu aux poudres.
    Mark reçoit très bien. L’hygiène des locaux et de l’hôte sont irréprochables. De plus il est beau gosse et a un corps parfait, ce qui n’est pas pour déplaire. Après avoir pris une douche, une fois bien installé dans le jacuzzi, allongé sur moi, il a commencé en douceur pour aller petit à petit crescendo. Avec la bouche, avec les mains, légèrement, puis mordillant, d’un téton à l’autre, puis les deux ensemble. Puis plus fermement tout en sachant trouver mes limites. Au départ, je me tordais de plaisir. Bien sûr cela m’a fait bander mais je n’ai pas une fois touché mon sexe. Ses mains par contre parcouraient mon corps, par des massages ! J’étais comme électrifié ! Il m’a alors expliqué qu’il fallait que je contrôle mon corps et maitrise mes réactions. Il a continué en augmentant savamment le dosage plaisir/douleur. N’ayant plus que ma bouche pour m’exprimer, ce ne fut que râles, cris, gémissements de jouissance.
    La deuxième partie du programme a été le massage tantrique, dans sa chambre, sur un lit à baldaquin, dans la pénombre douce de lumières tamisées et d’un fond musical. Allongé sur le dos, j’étais totalement détendu, à mille lieues du monde extérieur, totalement déconnecté de tout. Mark a commencé à me masser, tout en douceur en parcourant les zones érogènes du corps. Il était nu, parfois allongé sur moi, parfois à cheval, parfois de côté. Ses doigts ont ensuite effleuré le périnée, puis se dirigèrent progressivement vers la prostate. Cette exploration se fit par des doigts expérimentés pour caresser, dans 3 sens m’a-t-il dit après, cet organe de plaisir.
    Puis, allongé sur le dos cette fois-ci, les massages ont continués, l’entre cuisse, les cuisses, le pénis (en érection) le gland, mais toujours sous contrôle pour ne pas atteindre le paroxysme. Les mains ont remonté le torse et la vint le bouquet final. Mark a réussi à allier tous les plaisirs successifs ensemble pour faire un bouquet final. Le massage de la prostate combiné au travail musclé des tétons, aux caresses sur le corps, je criais de ce plaisir/douleur ce qui était vraiment jouissif. C’était l’explosion de tous les plaisirs mélangés. J’espère que son appartement est bien isolé phonétiquement……. !
    J’ai ressenti que Mark se donnait à fond et éprouvait beaucoup de plaisir à partager son savoir. Toujours sans sexe, car lui aussi s’est donné des limites dans cette relation.
    Il a eu l’élégance de ne pas juger mon corps vieillissant, bedonnant et de m’accepter tel que je suis. A 67 ans je n’ai plus connu de tels plaisirs depuis longtemps, c’était vraiment différent des baises homo. Mais je n’ai pas envie de « me finir » tout seul, alors si en Alsace, (sud de Strasbourg) un mec a envie de partager cette expérience de tétons ultrasensibles, avec un mélange d’érotisme, de sensualité et pourquoi pas de sexualité, faites signe ! (speep@wanadoo.fr)

    Merci Mark !
    Speep

    • Merci Speep pour ce message et pour ta confiance, quel beau moment de plaisir partagé en ta compagnie !! A remettre pour aller encore plus loin dans le plaisir des tétons …

      =>> Suite à la demande, très nombreuse, de beaucoup d’entre vous qui souhaitent me rencontrer j’ai crée une prestation de Massage gay incluant Massage gay tantrique + Massage Balinais des tétons pour vous permettre d’expérimenter l’orgasme multiple des tétons tel que je le décris sur ce site.
      Cette prestation professionnelle, haut de gamme, s’adresse à tous ceux qui souhaitent me rencontrer pour partager avec moi un moment unique, autour du plaisir des tétons. Débutants ou initiés qui veulent apprendre à développer la taille ou la sensibilité de leurs tétons, à dépasser leurs limites ou tout simplement découvrir l’orgasme sans fin des tétons…

      =>> J’ai crée un site entièrement dédié au Massage Balinais des tétons que je vous encourage à consulter. Mes prestations sont des prestations de masseur tantrique (en aucun cas de prestations sexuelles tarifées) http://www.massage-gay-paris.com/massage-tantrique-gay-massage-tetons.html

      Merci de me contacter UNIQUEMENT via le formulaire de contact du site. Je ne réponds ici à aucune question concernant ces prestations.

      A bientôt peut être !!!

      Je vous embrasse

      Mark

  24. Coucou …juste pour vous donner des nouvelles de mes « pointes » ..magnifiques… Grace vos conseils pratiques a tous …je les travailles tous les 2 jours… Pinces ; poires ;etirements manuels …mais de facon zen et detendu … Jaime ces moments rien que pour moi ; je prend plaisir a les regarder et les caresser…. C est des instants ou le temps ne compte plus et c est tres excitant …..je ne suis plus tres loin de l orgasme … Je sais que je peu l atteindre…
    Merci bcp a Marck …a bientot

    .

  25. Bonjour Mark. Où doit-on laisser mon témoignage sur l’orgasme des tétons? Tu demandes de le faire à la fin de ta section intitulée « Comment déclencher l’orgasme des tétons », mais celle-ci n’en donne pas la possibilité au point de vue informatique. La page n’est pas interactive. Juste à la suite, la même rubrique en anglais le permet. Dois-je le mettre là ou ici? A moins que tu ne répares le bug de la section française correspondante, ce qui serait sans doute le mieux.
    By the way, tes propositions de massages sont alléchantes. Leur prix est certainement tout-à-fait justifié quant au rapport qualté-prix. Elles ne sont malheureusement pas à la portée de toutes les bouses. Merci donc de garder ce site et d’y donner bénévolement tes précieux conseils de nipple coaching.
    Merci beaucoup et merci d’avance pour ta réponse, Castor.
    Toulouse, castorpolluxtls@gmail.com

  26. C’est souvent seul que mes plaisirs « tétonèsques » sont les plus savoureux. Je m’allonge sur mon lit nu les jambes légèrement écartés. Je me mets ensuite dans l’ambiance. Je me détends, ferme les yeux, contrôle ma respiration, oublie le monde extérieur. Je commence toujours alors à simplement effleurer le bout des mes tétons. Cela provoque des vibrations de plaisirs au début de faibles intensités puis de plus en plus intenses. Mon sexe ne tarde pas à réagir et à rentrer en érection mais je ne le touche pas même si j’en ai une très forte envie. L’effleurement de mes tétons peut durer bien 10 minutes. J’utilise généralement simplement le bout d’1 doigt ou la pouce que je passe doucement sur le bout de tétons, j’utilise également la paume de la main qui passe sans appuyer sur mes tétons qui pointent. Mon désir s’accroit, mes sens sont en éveils. Je me mets alors, en m’aidant du pouce et de l’index à les pincer. D’abord très légèrement et cela pendant quelques minutes puis en serrant de plus en plus mais pas trop non plus. Je ne recherche pas la douleur, en tout cas pour le moment. Je ressens décharges de plaisirs qui m’envahissent et qui montent en moi. Je sens que mon sexe s’affole plus bas. Surtout ne pas le toucher même si j’en mort d’envie. Je serre de plus en plus sur mes tétons, je les tire un peu, je serre encore plus fort. Le plaisir s’intensifie encore. Je serre mes tétons encore plus fort, je les tire également plus fort. La douleur arrive mais je la contrôle. Il faut quelle soit légère et brève au début. Je serre alors plus fort et tire sur mes tétons sans ménagement la douleur s’accroit.J’utilise longe de mon pouce pour les pincer provoquant ainsi des décharges de douleurs. J’essaye de contrôler la douleur car trop de douleur peut tout gâcher. Mes jambes commence à s’agiter sous les décharges de plaisirs qui m’enveloppent. Ma queue bât la chamade. Le plaisir est au maximum. Je n’en peux plus. Je décide alors de saisir d’une de mes mains enfin mon sexe qui n’attendait que ça et tout en pinçant très fortement les tétons avec les ongles de mon pouce de l’autre main me caresse le sexe. Généralement la jouissance ne tarde pas et j’éjacule alors assez rapidement. Quelques mouvements suffisent pour arriver à l’orgasme. Je ressens un orgasme violent et je m’acharne alors sur mes tétons. Plus de limite à la douleur. Je tire et pince violemment sur chaud des mes tétons tour à tour tout en continuant de caresser ma queue. Je reste ainsi tant que je ne sens pas le plaisir diminuer. Je reviens ensuite mes deux mains sur les tétons et les pince et caresses à mesure que le plaisir diminue. Je n’arrive, du moins pas encore, à atteindre l’orgasme uniquement en utilisant mes tétons, une de mes mains fini immanquablement sur ma queue. Mais j’y suis presque et avec du temps je pense y arriver. J’aime aussi partager ces plaisirs avec d’autres partenaires. Je laisse donc mon adresse e-mail pour ceux qui sur la région lyonnaise souhaiteraient peut être me rencontrer et partager avec moi ces plaisirs « tétonesques ». Je ne suis pas souvent disponible mais arrive toujours du temps. epsilom38@gmail.com

  27. Aurais-je de la chance ?!
    Alors, si Gabriel de Genève, et Vieuxcurieux de Lausanne me lisent, je vous demandent de me contacter pour pouvoir nous rencontrer et partager ces fantastiques moments « Tétonniques »…. voire plus si cela se peut.
    Mon mail : quinka@romandie.com
    Promis, si nous arrivons à organiser une séance commune, nous menant tous les trois au plaisir, nous publierons ici notre témoignage, le plus détaillé possible, pour le plaisir des lecteurs de ce site exceptionnel !!!
    Jean

  28. Mes tétons sont hypersensibles. J’ai toujours demandé à mes partenaires de les traiter avec douceur (ni pincement fort, ni ongles, ni dents), car sinon ils me font mal. Ils sont donc restés très naturels, sans étirement, mais avec des pointes presque tout le temps dressées par le seul effleurement de la chemise. Avec la belle saison, c’est a folie: je regarde les tétons des hommes pointant sous leur chemise. Quant aux miens, plus on me les caresse doucement, par simple effleurement ou suce, plus ils me mettent dans des états d’extase. Si quelqu’un se reconnait, surtout (mais pas seulement) s’il est toulousain comme moi, qu’il se manifeste. Je suis aussi sur skype.

  29. Comme c’est excitant, Mark. J’habite de l’autre côté de l’océan, mais j’ai comme l’impression que je devrais m’offrir un petit séjour de quelques jours en France pour profiter de tes mains expertes. J’adore ton site. On y fait d’agréables lectures et de belles découvertes. Bonne continuation !

  30. Quelle lecture passionnante ! Je suis très sensible des tétons mais quand un mec s’en occupe. Si je le moi-même je ne ressents pas les même sensations. En lisant vos témoignages je prends conscience que j’ai encore du chemin à faire mais le plaisir tétonnesque est tellement intense en mêlant douleur et vague de plaisir que lorsqu’un partenaire s en occupe bien (c est pas super courant malheureusement) j’oublie totalement mais queue qui pourtant explose de dureté pour ne me concentrer que sur mes tétons. Le plaisir de la douleur, saupoudré d’un petit goût de soumission délicieuse !

    • Tout à fait d’accord le plaisir que l’on prend quand on s’occupe soi même de ses tétons n’a rien à voir avec celui que peut te donner un partenaire. Lui seul va te permettre de repousser tes limites pour t’emmener en dehors de ta zone de comfort. Ce que tu appelles ce mélange de douleur et de plaisir c’est le signe que tu es juste à la frontière de ta zone de comfort, face à l’inconnu qui fait souvent peur. Je dis souvent, la douleur n’existe pas, c’est juste ton mental qui la crée par anticipation « j’ai peur d’avoir mal, donc j’ai mal » 😉 D’ou l’importance d’être avec un partenaire de confiance qui va te faire progressivement lâcher-prise. Ton corps va également t’y aider en secrétant les fameuses endorphines (un neurotransmetteur à l’effet à la fois euphorisant et antalgique (anti douleur) c’est la substance naturelle que ton corps secrète quand tu fais du sport comme la course à pieds) Immunisé contre la douleur, tous tes sens exacerbés, ton partenaire va pouvoir alors stimuler tes tétons de façon plus intense jusqu’à te faire ressentir cette fameuse vague d’orgasmes multiples. Pour être honnête, j’ai malheureusement rencontré très peu de mecs qui savent trouver cette alchimie avec leur partenaire. J’avancerai une explication: le jeux des tétons n’est pas une question de technique ni de matériel c’est juste savoir prendre du plaisir à en donner à l’autre !

  31. Ça ne fait pas très, très longtemps que j’ai découvert le plaisir de la stimulation des tétons.

    Mais de fil en aiguille, à force de faire des recherches là-dessus et de lire sur le sujet, je dois admettre en être devenu littéralement accro. Honnêtement, je trouve la masturbation et même quelquefois les rapports sexuels plutôt plats en comparaison.

    Comment ai-je pu me priver d’un tel plaisir pendant autant d’années? Sérieusement.

    Vous devinerez que c’est donc avec un immense plaisir que j’ai découvert le blogue de Mark.

    Aveu : je ne passe plus une seule journée au bureau sans caresser mes tétons à travers le tissu de ma chemise ou mon chandail à au moins 5-6 reprises dans la journée.

    Je croise les bras sur ma poitrine, j’appuie les coudes sur le bureau, puis je caresse discrètement mes petites pointes à travers le tissu en décrivant des cercles précis autour des aréoles et directement sur la pointe qui gonfle toujours rapidement. Ça me redonne à chaque fois un boost pour continuer la journée. Je remercie la providence de m’avoir permis de travailler dans un bureau en solo. Ça permet d’être discret et d’en profiter sans trop risquer de me faire déranger.

    Durant la pause, quand je suis entre deux dossiers et que je veux relaxer, quelquefois sur l’heure du midi, etc. Dès que j’en ai l’envie et que l’opportunité se présente, je me joue après les tétons. 

    Le plaisir est d’autant meilleur que même plusieurs minutes après avoir stoppé mes caresses, je continue de ressentir l’effleurement du tissu sur mes pointes et que je peine même parfois à contenir mon érection. Ça ne permet évidemment pas de décrocher complètement, mais ça me fait un bien fou. C’est rendu comme une drogue.

    Je me suis rendu compte que j’éprouvais BEAUCOUP plus de plaisir lorsque ma main droite caresse mon mamelon gauche et, à l’inverse, que ma main gauche caresse mon mamelon droit.

    C’est peut-être bizarre pour certains, mais je dirais que la sensation (et le plaisir bien sûr) est doublée ou peut-être même triplée quand je croise mes bras sur mon torse pour me caresser.

    Je m’imagine enlacé par les bras d’un beau mature expert des caresses et, là, la machine à fantasmer se met à tourner, tourner, tourner.

    À la maison, étendu sur le lit, lumières tamisées, température suffisamment confortable, je m’étends sur le dos, bras croisés sur mon torse et je m’applique à jouer sur chaque téton de différentes façons. J’enfile mon cock ring pour rendre l’expérience encore plus érotique. Je laisse mon côté femelle s’extérioriser et je m’imagine entre les mains expertes d’un daddy qui s’occuperait de moi. Parfois, j’enfile mon casque Bluetooth pour écouter des bruits d’ambiance (je vous laisse deviner lesquels) afin de m’aider à m’immerger encore davantage dans l’ambiance.

    Chaque fois, c’est plaisir assuré. Je grimpe, puis je redescend plusieurs fois successivement. J’aimerais m’en remettre éventuellement à des mains expertes d’un type très habitué.

    Si j’ai autant de plaisir par moi-même… Ouf ! J’aime autant ne même pas essayer d’imaginer ce que ce sera avec un mec qui sait s’y prendre. Je risque de défoncer le plafond à force de planer. (Rire)

    Deux ou trois conseils : laisser s’extérioriser notre petit côté féminin, et j’oserais presque dire mon petit côté chienne dans mon cas (n’ayons pas peur des mots); se détendre le plus possible, se laisser envahir par le plaisir.

    Quiconque consulte ce site et n’a jamais essayé risque d’y devenir lui aussi accro une fois qu’il s’y sera mis.

    • Merci Simon pour avoir pris le temps de nous faire vivre tes aventures tétonesques au bureau … Un des plus beaux récits laissé sur ce site … Les mots sont choisis, précis, savoureux … on t’imagine entrain de caresser tes 2 tétons sous ta chemise et progressivement faire monter le plaisir jusqu’à atteindre cet état d’orgasme sans fin si caractéristique du jeu des tétons …

      C’est pour des amateurs comme toi, à la recherche de sensations tétonesques toujours plus intenses mais également pour des débutants qui veulent développer la taille et sensibilité de leurs tétons que je propose depuis peu mon Massage Balinais des Tétons. Les séances peuvent durer 1H, 1H30 ou 2H et +. Il s’agit d’un massage professionnel mêlant massage tantrique et travail des tétons. Il se déroule à Paris >>> Toutes les infos pour me contacter sur mon site de massage Je vous ferai découvrir l’orgasme des tétons !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *